Dix-sept étudiants de l’école secondaire Haute-Ville sont inscrits au nouveau programme de hockey-balle offert au centre Pile ou Face de Granby.

Un nouveau programme de hockey-balle scolaire voit le jour à Granby

La popularité du hockey-balle ne s’essouffle pas. Au contraire. Ce sport est si populaire que l’école secondaire Haute-Ville de Granby offre maintenant la chance aux élèves de pouvoir le pratiquer dans le cadre d’un programme Option Plus grâce à un partenariat avec le centre sportif Pile ou Face.

« C’est un sport qui est en effervescence. On essaie de répondre aux besoins des jeunes. On avait beaucoup de demandes et on a tenté l’aventure avec cette activité-là, indique Gabriel Brosseau, directeur adjoint à l’école secondaire Haute-Ville et responsable des programmes Option Plus, dont celui du hockey-balle. À Granby, c’est très populaire. Les gens qui l’organisent sont bien structurés, bien organisés, donc on les a comme partenaires pour offrir cette activité à nos élèves. »

Ce partenaire, c’est le centre sportif Pile ou Face de Granby. En offrant ce programme, les propriétaires du centre qui dispose de six surfaces, dont une intérieure, croient être les premiers, à tout le moins dans la région, à offrir une formation de hockey-balle dans un cadre scolaire.

« C’est inspirant de pouvoir former des jeunes qui n’ont jamais joué ou ceux qui ont une passion et qui en mangent, estime Sébastien Houle, l’un des propriétaires du centre sportif Pile ou Face. L’école nous a fait confiance et le résultat est super. Les kids tripent vraiment! »

Sébastien Houle du centre sportif Pile ou Face.

Bien Plus que des parties

Le nouveau programme — l’école Haute-Ville offre 11 programmes Options Plus — est offert depuis la rentrée scolaire. Dix-sept des 20 places disponibles ont trouvé preneur auprès des étudiants de tous les niveaux, du secondaire un à cinq. Le groupe est composé de sept filles et 10 garçons. « On voulait un maximum de 20 jeunes pour bien partir, être bien structuré, pouvoir bien rentrer dans le moule. On est bien contents », dit M. Houle.

Oui, les jeunes jouent au hockey-balle. Mais la formation, dispensée par Carl Anctil, va bien au-delà des parties. Les séances d’entraînement, à raison de deux à trois après-midi sur une période de neuf jours, permettent aux jeunes de découvrir ce sport, les techniques de base, les principes défensifs, la stratégie, etc. « C’est évolutif d’une pratique à l’autre », indique M. Houle.

D’ici la fin de l’année scolaire, le centre sportif veut préparer les jeunes afin qu’ils puissent jouer des parties intervilles. « On veut aussi les amener dans un tournoi, voir si la saison a porté fruit », indique le copropriétaire du Pile ou Face.

Saines habitudes de vie

Le programme de hockey-balle en milieu scolaire est aussi un incitatif pour les jeunes afin qu’ils adoptent de saines habitudes de vie. « C’est en lien avec le désir du ministère de l’Éducation d’augmenter l’activité physique dans nos écoles. Il y a toute sorte de façon et ici, c’est par les Options Plus qu’on augmente le nombre de minutes d’activité physique par semaine pour nos élèves », indique Natacha Bouchard, directrice de l’école secondaire Haute-Ville.

M. Houle espère d’ailleurs que cette première association entre la polyvalente et le centre Pile ou Face incitera d’autres établissements scolaires à emboîter le pas.