Mireille Pelletier et Nathalie Lépine , deux entrepreneures de Sainte-Angèle-de-Monnoir, sont derrière le nouveau «Groupe de Rouville», que des personnalités d’affaires de la région et de l’extérieur sont bienvenues à rejoindre pour garnir leur carnet de contacts.

Un nouveau groupe de réseautage dans Rouville

Les personnalités d’affaires de la région auront, dès le 11 février, un nouveau rendez-vous bimensuel dans Rouville.

Nathalie Lépine et Mireille Pelletier, deux entrepreneures de Sainte-Angèle-de-Monnoir, sont derrière le nouveau « Groupe de Rouville », que des personnalités d’affaires de la région et de l’extérieur sont bienvenues à rejoindre pour garnir leur carnet de contacts.

L’une pratique le dessin de bâtiment depuis 25 ans et oeuvre également comme inspectrice en bâtiment depuis quelques années ; l’autre est adjointe virtuelle notariale à son compte depuis quatre ans. Toutes deux ont longtemps fait partie de groupes de réseautages montérégiens, notamment dans le secteur de Saint-Jean-sur-Richelieu, mais déploraient qu’une telle initiative n’existait pas chez elles.

« Il y a quelques années, j’en avais parlé à la MRC de Rouville, relate Mme Pelletier. On m’avait suggéré de lancer le groupe moi-même, mais j’étais déjà pas mal prise avec ma propre entreprise. »

Les rencontres organisées par la Chambre de commerce au Coeur de la Montérégie sont pour leur part trop sporadiques et généralement en soirée, ce qui ne répond pas à leurs besoins. « Ce qu’on souhaite, c’est de créer un rendez-vous toutes les deux semaines pour susciter les échanges et des liens entre les gens d’affaires de Rouville », mentionne Mme Lépine.

Bougie d’allumage

La publication d’un sondage par la MRC de Rouville sur les besoins des entrepreneurs de son territoire aura finalement été la bougie d’allumage du projet. « Ce qu’on a appris, entre autres, c’est que les gens demandaient des activités de réseautage, explique Mme Pelletier. On s’est dit que ce serait une bonne idée. »

L’idée est surtout d’ouvrir la porte à du référencement entre entrepreneurs locaux. « On connait peu les entrepreneurs de notre région, alors on espère donner un petit coup de main aux autres, poursuit l’Angèloirienne. Par exemple, Nathalie a obtenu beaucoup de contrats grâce au référencement. »

Un sondage mené sur Facebook il y a environ deux semaines a permis de tâter le pouls de participants potentiels, qui ont exprimé une préférence pour des rencontres régulières le mardi matin.

Une vingtaine de personnes devraient donc se présenter au tout premier rendez-vous du « Groupe de Rouville », le 11 février prochain. Le tout se déroulera au Resto Chez Nicy, à Sainte-Angèle-de-Monnoir. « Il y a très peu de restaurants dans le secteur qui offrent une salle privée à l’heure du déjeuner », mentionne Mme Pelletier.

L’accueil des participants débutera à 7 heures. Un conférencier invité, membre du groupe ou non, prendra ensuite la parole à 7 h 30 pour une demi-heure. La rencontre se terminera par un tour de table où chacun aura l’occasion de se présenter ou de faire une annonce.

Ces rendez-vous sont ouverts à tous les entrepreneurs, qu’ils aient une place d’affaires dans Rouville ou non. « On l’a créé pour Rouville, mais les gens d’affaires de partout sont bienvenus », indique Mme Lépine.