La municipalité de Saint-Césaire a récemment mis en vente plus d’une centaine de sièges de l’aréna Guy-Nadeau afin de financer des organismes locaux.

Un morceau de l’aréna Guy-Nadeau chez soi

Les intéressés et amateurs de sports sur glace peuvent dès maintenant conserver un souvenir de l’aréna Guy-Nadeau. La municipalité de Saint-Césaire a récemment mis en vente plus d’une centaine de sièges de l’ancien amphithéâtre. Les profits tirés de cette vente de garage inusitée serviront à financer des organismes à but non lucratif de la municipalité dédiés à la jeunesse.

« Ils ont vu jouer des générations de patineurs, ils ont entendu les encouragements et les discussions animées de milliers de spectateurs sur plus de 40 ans, ils font partie de l’histoire de la communauté ! Aujourd’hui, ces bancs peuvent faire une différence dans la vie de jeunes de chez nous », peut-on lire dans un communiqué diffusé par la municipalité.

Celle-ci a profité du début des travaux de démolition de l’infrastructure, lundi dernier, pour récupérer les bancs ayant « une valeur hautement symbolique » qui y siégeaient depuis 1973. Peu d’autres articles de l’aréna étaient récupérables, mentionne Guy Patenaude, le responsable du service des loisirs de Saint-Césaire.

« On a décidé de vendre les bancs et de donner les sous pour une bonne cause. À l’heure actuelle, on n’a toutefois pas encore déterminé à qui on verserait l’argent », mentionne en entrevue le maire de la municipalité, Guy Benjamin.

Celui-ci et d’autres membres du conseil ont d’ailleurs l’intention de s’en procurer.

En tout, 96 bancs doubles à 75 $ et 11 simples à 50 $ sont offerts à la population jusqu’au 13 septembre, ce qui pourrait permettre à la municipalité de toucher une somme maximale de 7750 $ à être redistribuée à divers organismes.

Selon M. Patenaude, au moins une dizaine de bancs ont déjà trouvé preneur. « Ça se passe bien ! » lance-t-il, enthousiaste.

Trois bancs ont été conservés par la Ville jusqu’à présent, indique-t-il également. Ceux-ci seront repeints aux couleurs du complexe sportif municipal, dans lequel ils seront installés, à l’accueil. Saint-Césaire pourrait toutefois conserver d’autres bancs invendus pour en installer ailleurs au village, et qui sait, dans le futur aréna qu’on souhaite construire en lieu de celui qui tombe actuellement sous le pic des démolisseurs.

Rappelons que l’édifice, bâti dans les années 1970, présentait de sérieux problèmes de structure, ce qui a mené à sa fermeture définitive à l’été 2017 sur ordre de la Commission de l’équité, de la santé et de la sécurité au travail. Le conseil municipal avait donc résolu, en novembre de la même année, de le démolir.

Il est possible de réserver son banc, selon le principe du premier arrivé, premier servi, auprès de M. Patenaude par téléphone, au (450) 469-2828, au poste 322 ou par courriel à guy.patenaude@ville.saint-cesaire.qc.ca.