Une partie des travaux à faire sur l’église Saint-Ephrem a déjà été abattue, puisqu’un système de détection d’incendie a été installé à la fin du mois de juin.
Une partie des travaux à faire sur l’église Saint-Ephrem a déjà été abattue, puisqu’un système de détection d’incendie a été installé à la fin du mois de juin.

Un marché au profit de l’église Saint-Éphrem à Upton

Roxanne Caron
Roxanne Caron
La Voix de l'Est
La campagne de financement de l’église Saint-Éphrem à Upton, lancée il y a plus d’un an, va bon train. Sur un objectif de 400 000 $, un montant de 230 000 $ a déjà été récolté. La fabrique de la paroisse poursuit donc ses efforts en organisant le tout premier Marché des Récoltes d’Upton le 6 septembre prochain. Les profits seront ajoutés à la cagnotte réservée pour restaurer la fenestration et la toiture de cette église classée « supérieure », selon les registres du Conseil du patrimoine religieux.

« On cherchait des façons originales de remettre l’église au centre du village », souligne Stevens Héroux, membre du conseil de fabrique, à propos du marché qui se tiendra de 10 h à 16 h dans le grand stationnement de l’église et dont l’entrée est gratuite.

Du montant de 230 000 $ amassé pour les rénovations, 140 000 $ a été octroyé par le gouvernement du Québec en août l’an dernier. « Mais il reste encore du travail à faire. Il reste 170 000 $ à aller chercher. On continue à travailler très fort pour arriver au résultat », poursuit M. Héroux.

Déjà, une douzaine d’agriculteurs de la région d’Upton ont confirmé leur présence à l’événement, dont le but avoué est de promouvoir des commerçants locaux en cette période d’incertitude liée à la COVID-19.

« Comme le marché se fait à l’extérieur, on a décidé d’aller de l’avant. Tout le monde est enthousiaste et les producteurs trouvent que c’est une belle occasion pour se faire voir dans le contexte actuel. »

Il sera notamment possible de manger du blé d’Inde sur place et une cantine fera partie de la journée.

Ce petit coup de pouce sera sans doute le bienvenu pour quelques nouveaux producteurs qui en sont à leurs balbutiements dans la région. C’est le cas du Chou et la Fleur, de Roxton Falls, qui termine sa première année de production. De son côté, l’entreprise agricole les Saveurs de Marie, producteur d’ail et de citrouilles à Upton, en sera à sa première présence à un marché.

Pour le patrimoine

Une partie des travaux à faire sur l’église Saint-Ephrem a déjà été abattue, puisqu’un système de détection d’incendie a été installé à la fin du mois de juin.

C’est maintenant au tour de la fenestration et de la toiture du lieu de culte de recevoir une cure de jouvence.

M. Héroux avance que la fabrique sollicite des entrepreneurs du coin afin de « commanditer » la réparation des fenêtres.

« On a plusieurs citoyens qui ont décidé de faire un don, ajoute-t-il. Certains ont payé 3000 $ pour nous donner un coup de main. On mise beaucoup là-dessus en ce moment. Et avec la COVID, ça nous a permis de travailler ce côté-là. »

M. Héroux accorde une importance particulière au cœur du village, l’une des raisons pour lesquelles il a choisi de s’impliquer auprès de la fabrique de la paroisse Saint‑Éphrem, il y a deux ans.

« L’église est un édifice patrimonial et je trouve ça important qu’on ne le perde pas. Ce qu’on essaye de sauver, c’est le monument, c’est le cœur du village », plaide M. Héroux.

Pour toute information au sujet du Marché des Récoltes d’Upton, il faut appeler au 450-549-4533.