L'Escouade régionale mixte de Granby a découvert un laboratoire de production de drogues de synthèse dans un garage situé en plein coeur d'un secteur résidentiel de Farnham.

Un laboratoire de drogues de synthèse démantelé

L'Escouade régionale mixte de Granby a démantelé mardi un laboratoire de production de drogues de synthèse en plein coeur d'un secteur résidentiel de Farnham. La délicate opération a nécessité l'intervention de nombreux spécialistes en raison de la dangerosité des produits présents dans le garage, transformé en laboratoire. Un homme et une femme ont été arrêtées.
« On parle de drogues de synthèse. Le laboratoire peut contenir des produits chimiques, des solvants volatils, donc il n'y a pas de chance à prendre », a expliqué le sergent Stéphane Tremblay, porte-parole de la Sûreté du Québec. 
Un tronçon de la rue Arbour a été pris d'assaut par de nombreux intervenants. Le Module de la lutte aux drogues de synthèse de la SQ et Santé Canada ont eu le mandat de démanteler les installations aménagées dans un garage situé à quelques pas d'une résidence. Ils ont également eu recours aux techniciens en explosifs et au service de l'identité judiciaire.
Le directeur du Service des incendies de Farnham, Mario Nareau, a précisé qu'une équipe de son service était présente pendant l'intervention au cas où un incendie se déclarerait. Une résidence a également été évacuée par mesure préventive. 
Après avoir sécurisé les lieux et déployé tout leur équipement, les policiers ont pu entrer dans le garage et procéder au démantèlement, une opération qui a duré plusieurs heures. Il n'a pas été possible de connaître mardi la nature des substances découvertes ou encore le type de drogue produit dans les installations clandestines.
Les policiers ont également perquisitionné la résidence située à proximité du garage. 
L'une des deux personnes arrêtées, Benoit Decelles, 40 ans de Farnham, a comparu au palais de justice et fait face à un chef d'accusation de possession de drogue en vue d'en faire le trafic. Une femme de 42 ans a également été arrêtée.
Les citoyens du secteur ont été surpris en voyant les policiers débarquer dans leur quartier, selon les témoignages recueillis par La Voix de l'Est. Aucun d'entre eux ne soupçonnait que le garage servait à produire des drogues de synthèse. 
- avec la collaboration d'Antoine Lacroix