Un homme de 63 ans a perdu la vie sous un arbre dans le Cercle des Cantons, à Bromont.

Un homme meurt écrasé par un arbre à Bromont

Un Bromontois a perdu la vie de façon tragique, vendredi matin, après qu’un arbre lui soit tombé dessus alors qu’il en photographiait un autre déjà au sol, près d’un immeuble à condos de la rue du Cercle des Cantons.

L’homme de 63 ans serait un employé de Gestion immobilière IMHOTEP, responsable du Cercle des Cantons. 

« C’était un bon vivant ! Il était responsable des petites réparations dans l’immeuble », a précisé une témoin du drame encore sous le choc en soirée.

La victime serait sortie à l’extérieur pour photographier les dégâts causés par un premier arbre tombé qui avait fracassé une fenêtre du premier étage de l’immeuble. Il était accompagné de deux autres personnes.

Sous la force du vent, un deuxième arbre est tombé à proximité de la résidence puis un troisième sur la tête de la victime.

« Il était à l’écart des deux autres personnes, je l’ai vu vaciller comme s’il était étourdi et il s’est effondré », a ajouté un témoin qui a tenu à garder l’anonymat.

La victime a été transportée à l’hôpital Brome-Missisquoi-Perkins de Cowansville, où son décès a été constaté.

Une résidente des lieux a pour sa part souligné que certains de ces arbres étaient déjà morts et auraient dû être coupés plus tôt. 

Un véhicule de type VUS repose toujours dans un affluent de la rivière Yamaska, dans le secteur de Fulford.

Fulford

La journée a par ailleurs débuté difficilement pour un homme dont la voiture a terminé sa course dans un affluent de la rivière Yamaska après qu’un ponceau se soit effondré dans le secteur de Fulford, à Lac-Brome.

Selon Ghyslain Forcier, porte-parole de la Ville de Lac-Brome, l’automobiliste circulait en direction de Bromont et serait tombé dans la crevasse formée avec l’affaissement du ponceau. L’automobiliste n’aurait pas subi de blessures sur le coup, mais a été incommodé après avoir passé quelques minutes dans l’eau froide. Selon la Sûreté du Québec, l’homme a été transporté au centre hospitalier pour soigner un début d’hypothermie. 

Le ponceau détruit se trouve près du 364, chemin de Fulford. Une crevasse de quelques mètres coupe complètement le chemin de Fulford en deux. Des morceaux de la chaussée se trouvent encore quelques mètres en aval de la rivière, de même que le ponceau et la voiture impliquée dans l’accident. 

En raison de la hauteur de la rivière, les travaux ne pourront possiblement débuter avant la semaine prochaine, craint Ghyslain Forcier. Le chemin de Fulford est bloqué à l’intersection avec le chemin Brome. Pour se rendre à Fulford, les usagers de la route pourront emprunter les chemins de l’Assomption et Allard. 

Un ponceau du chemin de Fulford s’était également effondré au printemps dernier. Il ne s’agit toutefois pas du même ponceau, assure Ghyslain Forcier.

Inondations à Cowansville

Les premiers répondants ont aussi eu une journée longue et difficile à Cowansville.

« Avec les vents et la crue de la rivière, nous avons fait face à deux situations d’urgence en même temps », a observé Gilles Deschamps, directeur du service de sécurité incendie local.

Quatre secteurs de Cowansville ont été évacués vendredi au petit matin en raison de la crue de la rivière Yamaska. « Nous avons reçu notre premier appel vers 2 h ce matin et le niveau de la rivière était déjà à 1,25 mètre. On a rapidement évacué les secteurs Bonnette, Saint-Jean-Baptiste, des Vétérans et Saint-Rémi. On s’attendait à ce que ça monte et on était prêts », a ajouté Gilles Deschamps. 

Au plus fort de la journée, la rivière Yamaska a atteint un niveau de 3,5 mètres. « C’est haut, mais ce n’est pas du jamais vu. En 1998, c’était arrivé deux fois et en 2011 également avec l’ouragan Irene », a souligné M. Deschamps. 

Mieux à Granby

Les pompiers et policiers ont traité un grand nombre d’appels dans la journée de vendredi à Granby, mais aucun dossier majeur, soulignent les deux départements de protection civile. 

« Nous avons reçu 61 appels jusqu’à présent, précisait le chef aux opérations Bruce Judge vers 20 h. Beaucoup d’alarmes liées à des branches cassées et nous avons dû faire beaucoup de périmètres de sécurité en raison de branches tombées sur des fils électriques. »

Le chef aux opérations appelle d’ailleurs les Granbyens à la prudence avec les appareils de cuisson extérieurs tels que les brûleurs et les BBQ, utiles en situation de perte de courant, mais dangereux à l’intérieur. 

« Ce n’est pas des appareils conçus pour fonctionner à l’intérieur puisqu’ils émettent du monoxyde de carbone, ce qui représente un risque sérieux pour la santé », avertit-il. 

Si la situation était davantage sous contrôle en soirée, le département de sécurité incendie de Granby prévoyait continuer d’oeuvrer avec un effectif supplémentaire pour la soirée.

Plongé dans le noir

Une large partie du territoire de couverture de La Voix de l’Est était par ailleurs encore privé de courant en fin de soirée, selon Hydro-Québec. 

La moitié des clients d’Hydro-Québec dans Brome-Missisquoi et le quart des clients en Haute-Yamaska était toujours dans le noir aux alentours de 21 h.

Au nord de l’autoroute 10, les municipalités de Waterloo, Shefford, Warden, Sainte-Cécile-de-Milton, Béthanie, Upton étaient privées de courant. 

Du côté de Brome-Missisquoi, les citoyens d’Abercorn, Frelighsburg, Bolton-Ouest, Brome, Lac-Brome et Sutton étaient également lourdement touchés. 

Vu l’ampleur de l’événement, le rétablissement complet pourrait prendre plusieurs jours, indique Hydro-Québec.

L’autoroute 10 a quant à elle été fermée dans les deux directions vers 19 h vendredi soir afin de permettre à Hydro-Québec d’exécuter des travaux sur une ligne électrique passant par dessus l’autoroute. L’autoroute sera fermée pour une durée indéterminée entre la sortie 55 (route 235) à Ange-Gardien et la sortie 68 (route 139) à Saint-Alphonse-de-Granby.

La journée a par ailleurs débuté difficilement pour un homme dont la voiture a terminé sa course dans un affluent de la rivière Yamaska après qu’un ponceau se soit effondré dans le secteur de Fulford, à Lac-Brome.