Une délicate opération policière s'est déroulée rue Simonds Sud, jeudi matin, à Granby. Les agents ont réussi à contrôler un homme armé d’un marteau qui tenait des propos menaçants.
Une délicate opération policière s'est déroulée rue Simonds Sud, jeudi matin, à Granby. Les agents ont réussi à contrôler un homme armé d’un marteau qui tenait des propos menaçants.

Un homme armé d’un marteau maîtrisé par les policiers à Granby

Karine Blanchard
Karine Blanchard
La Voix de l'Est
Un homme armé d’un marteau et qui tenait des propos menaçants a été maîtrisé par les policiers au terme d’une opération qui a duré près de deux heures, jeudi matin, à Granby. Les agents n’ont eu d’autre choix que d’utiliser une arme à impulsion électrique pour stopper l’individu.

La scène plutôt inhabituelle s’est déroulée sur le terrain d’une résidence de la rue Simonds Sud, à l’intersection de la rue Marchand. Des membres de sa famille, à qui il a proféré des menaces, ont alerté les policiers. À leur arrivée, l’individu âgé de 27 ans était caché dans un buisson et en est sorti armé d’un marteau en fonçant sur les agents. 

Une importante et délicate opération policière s’est mise en branle. Au moins une quinzaine de policiers ont été déployés dans le secteur. Ils ont créé un endiguement pour essayer de le contrôler. Ils étaient notamment protégés par des boucliers et armés de pistolets à impulsion électrique.

Les policiers, qui intervenaient auprès de lui pour une deuxième fois en un mois, ont même fait appel à des proches de l’individu pour essayer de le raisonner. Pendant que les agents négociaient avec lui, il a frappé à plusieurs occasions le sol et un poteau avec son marteau. 

La scène plutôt inhabituelle s’est déroulée sur le terrain d’une résidence de la rue Simonds Sud, à l’intersection de la rue Marchand.

Près de deux heures après le début de l’intervention, l’individu a finalement essayé de fuir les policiers en fonçant à nouveau dans leur direction. Il a même frappé une voiture de patrouille. C’est à ce moment que les agents l’ont maîtrisé à l’aide d’une arme à impulsion électrique.

Les paramédics l’ont ensuite pris en charge et l’ont transporté à l’hôpital de Granby. Il doit subir des examens psychiatriques. 

«À première vue, il ne semble pas intoxiqué. Ce serait davantage un problème de santé mentale», indique Guy Rousseau, porte-parole du Service de police de Granby.

À l’heure actuelle, on ignore si l’individu s’expose à des accusations criminelles. «C’est à l’étude pour l’instant», précise l’agent Rousseau.

Les paramédics ont pris l'individu en charge et l’ont transporté à l’hôpital de Granby. Il doit subir des examens psychiatriques.