Rémi Jacques du CLD Brome-Missisquoi et Hélène Plante de Commerce Tourisme Granby et région se sont unis mercredi pour faire la promotion des activités hivernales dans la région. — photo Christophe Boisseau-Dion

Un hiver actif dans la région

Parce que les activités ne manquent pas, les régions de la Haute-Yamaska et de Brome-Missisquoi se sont unies mercredi pour inviter petits et grands à profiter des plaisirs de l’hiver.

Deux premières ont ainsi été réalisées, a lancé d’entrée de jeu la codirectrice générale et responsable du développement touristique de Commerce Tourisme Granby et région (CTGR), Hélène Plante, à l’occasion d’un point de presse tenu au parc national de la Yamaska. Il s’agissait d’un premier lancement des activités de la saison hivernale et aussi d’un premier événement conjoint pour les deux régions. 

« Pour nous, c’était très important d’être ensemble pour avoir un effet de levier beaucoup plus grand pour démontrer l’ensemble des activités et la pluralité des expériences qu’on peut vivre sur l’ensemble des territoires », a affirmé Mme Plante. 

Rémi Jacques, conseiller en développement touristique au CLD Brome-Missisquoi, a pour sa part fait valoir qu’il n’y a pas de frontières entre les régions pour les touristes, que des expériences à vivre. D’où la pertinence de cet effort commun pour souligner l’étendue de l’offre hivernale.

Il importe aussi de rappeler aux résidents de la Haute-Yamaska et de Brome-Missisquoi l’ensemble des activités offertes, car ce sont eux les « meilleurs ambassadeurs », estime Hélène Plante. « Près de 70 % des gens qui viennent en région dorment dans leur réseau familial ou amical. C’est aux familles et aux amis de démontrer les activités et expériences à vivre sur le territoire », a-t-elle fait valoir. 

Pour tous les goûts 

Selon les représentants des deux régions, les attraits touristiques sont complémentaires et permettent à tous d’y trouver leur compte. Ils offrent aussi des activités à différents degrés d’intensité. 

Il est par exemple possible de pratiquer le ski de fond à différents endroits, dont au golf Les Cèdres à Granby, à Plein air Sutton, au Centre d’interprétation de la nature du lac Boivin à Granby, ainsi qu’aux clubs de golf de Cowansville et Royal Bromont. 

Le désormais très populaire fatbike peut entre autres être chevauché au parc national de la Yamaska, dans les sentiers en forêts du mont Oak à Bromont, au Centre national de cyclisme de Bromont, à Plein air Sutton ainsi qu’au golf Les Cèdres. Il est d’ailleurs possible de louer un fatbike sur place, à l’exception du mont Oak.

La raquette ou la randonnée pédestre avec crampons peuvent être expérimentées notamment au Parc d’environnement naturel de Sutton, qui compte un réseau de 52 km de sentiers, au parc des Montagnards à Shefford, accessible à toute la famille, ou au parc national de la Yamaska.

Il est aussi possible de s’initier à la pêche blanche — et de louer le matériel nécessaire — au lac Champlain ou au lac Brome. 

Les adeptes de ski alpin et de planche à neige peuvent pour leur part dévaler les pentes de Bromont, montagne d’expériences ou de Mont Sutton. 

Autre regard

Il est possible de jeter un autre regard sur l’hiver lors d’une visite au Zoo de Granby et d’aller à la rencontre des tigres de l’Amour, léopards des neiges, wallabies et autres macaques japonais.

Certains attraits et municipalités organisent par ailleurs des journées où hiver rime avec plaisirs. Le parc national de la Yamaska tiendra une journée portes ouvertes le 26 janvier. La Fête polaire se tiendra à la plage de Lac-Brome le 2 février. À Granby, c’est Famili-Neige qui est à l’agenda le 2 février. L’événement battra aussi son plein le 9 février. Cowansville aura ses Plaisirs d’hiver les 2 et 3 février et Waterloo, le 9 février. 

Deux événements sportifs sont également à surveiller : le Circuit nordique au golf Les Cèdres le 26 janvier et l’Hibernum Bromont au Centre national de cyclisme de Bromont le 24 février. 

Et pour de petits plaisirs réconfortants, il y a toujours certains arrêts possibles au réseau des Haltes gourmandes ou sur la Route des vins, ou encore dans un des spas nordiques de la grande région, glisse Rémi Jacques. 

Parce qu’une image vaut mille mots, une carte réunissant l’ensemble des activités qu’il est possible de pratiquer dans les deux régions a été réalisée. Elle sera disponible en ligne.