Un membre en règle des Hells Angels, Pierrot Lachapelle, avait joué les bons Samaritains, en avril 2008, en participant bénévolement aux recherches pour retrouver un enfant noyé à Roxton Falls.
Un membre en règle des Hells Angels, Pierrot Lachapelle, avait joué les bons Samaritains, en avril 2008, en participant bénévolement aux recherches pour retrouver un enfant noyé à Roxton Falls.

Un Hells bon samaritain recherché par la SQ

Karine Blanchard
Karine Blanchard
La Voix de l'Est
Un membre en règle des Hells Angels, recherché depuis l'opération SharQc, Pierrot Lachapelle, a joué les bons Samaritains en tentant de retrouver un garçon qui s'était noyé à Roxton Falls, au printemps 2008.

Lachapelle figure sur la liste des 26 membres et relations des Hells Angels qui ont échappé aux policiers lors de l'importante rafle du 15 avril 2009 menée aux quatre coins du Québec.

La Voix de l'Est a appris d'une source fiable que l'homme de 37 ans est l'un des plongeurs bénévoles qui ont effectué des recherches en vue de retrouver le jeune Marc-Antoine Latulippe, en avril 2008. L'information a été confirmée par la Sûreté du Québec en Estrie.

À l'époque, Lachapelle était accompagné de plongeurs du groupe Total Obscure. Il s'était même entretenu avec La Voix de l'Est en expliquant qu'il s'était rendu sur place de son «plein gré».
«On a des enfants et dans ce temps-là, on ne se pose pas de questions et on se déplace. On va rester jusqu'à ce qu'on le retrouve», avait-il confié en entrevue.
Lorsque le corps de Marc-Antoine Latulippe a été récupéré, dans la matinée du 15 avril, Pierrot Lachapelle avait déclaré au journal que «le petit garçon est avec sa mère et c'est ce qui est important.»
Aucune alliance avec les policiers
Le directeur du poste de la Sûreté du Québec d'Acton Vale, le lieutenant Charles Renaud, gestionnaire des recherches en avril 2008, a précisé que les forces de l'ordre n'ont jamais fait appel au groupe de plongeurs bénévoles.
«On n'a fait aucune alliance avec aucun groupe pour participer aux recherches», a-t-il indiqué en entrevue téléphonique hier après-midi.
Le directeur du poste affirme que plusieurs personnes, dont les plongeurs bénévoles, se sont présentées de leur propre chef sur les lieux des recherches pour donner un coup de main.
Ce n'est qu'hier que le lieutenant Renaud a appris que l'un des plongeurs bénévoles était un membre en règle des Hells Angels.
Impliqué dans deux meurtres?
Le bon Samaritain est un ex-membre du défunt club école les Evil Ones de Granby. Dans le cadre de l'opération SharQc, il a été identifié comme un membre des Hells Angels affilié au chapitre de Sherbrooke, a confirmé Louis-Philippe Ruel, porte-parole de la SQ en Estrie.
Il est soupçonné d'être impliqué dans deux meurtres commis dans la région durant la guerre des motards, a indiqué Martin Carrier, porte-parole du service de police de Sherbrooke. Les victimes sont Mario Roy et Martin Bourget.
Le porte-parole précise que ce n'est qu'au procès de Lachapelle qu'on pourra savoir quel rôle il a joué dans ces deux meurtres.
Mario Roy, 38 ans, a été abattu de trois balles dans la tête dans le petit rang 8, à Saint-Valérien-de-Milton, le 6 avril 2000. Le producteur porcin de Roxton Pond a été victime d'un règlement de compte.
Lachapelle est aussi soupçonné d'être impliqué dans le meurtre de Martin «Frank» Bourget, un membre des Rock Machine assassiné au camping Tropicana de Granby, le 7 juillet 2000.