Le Granbyen René Jean croit que la piscine Miner devrait être reconvertie en gymnase multisports.

Un Granbyen plaide pour un gymnase multisports dans la piscine Miner

La piscine Miner à Granby devrait être convertie en gymnase multisports plutôt que démolie, une fois la construction du nouveau centre aquatique achevée. C’est ce que croit un citoyen, René Jean, qui a fait des représentations en ce sens lors de la dernière séance du conseil municipal.

« La démolition de la piscine Miner est difficile à comprendre. Je suis un gars de terrain, de chantier de construction. (...) Je trouve ça dommage de se départir de ce bâtiment-là. Ce n’est pas parfait, mais c’est mieux que rien », a affirmé M. Jean, lors de la période de questions. Il s’est présenté à titre de membre du groupe de pickleball à Granby, responsable des infrastructures et équipements. 

Selon lui, la situation devrait être réévaluée. Fort de ses « 40 ans d’expérience en bâtiments et infrastructures », le citoyen a déposé un document à la Ville qui, croit-il, jettera un éclairage différent sur le bâtiment. 

René Jean affirme avoir évoqué dès le mois de mai dernier, à l’occasion d’une rencontre avec le directeur du service de la coordination du loisir, des arts, de la culture et de la vie communautaire, Patrice Faucher, la reconversion de la piscine Miner en gymnase multisports. Le sujet devait être évoqué par le comité sports de la Ville. Mais il dit n’avoir jamais eu de retour. D’où son intervention auprès des élus. 

À l’origine, un tel gymnase devait être inclus dans le projet du centre aquatique, actuellement en construction rue Léon-Harmel, mais il a été retiré, les coûts se révélant trop élevés. « On se retrouve à la case départ. Nous n’avons rien comme plateau grande surface intérieure pour accommoder plusieurs disciplines sportives ou de loisirs, de jour, de soir ou de fin de semaine », déplore M. Jean. 

Rapport 

En août dernier, le maire de Granby, Pascal Bonin, avait confirmé à La Voix de l’Est que la démolition de la piscine Miner est envisagée. Le rapport déposé par le service des travaux publics est très clair, a dit le maire. La liste des déficiences du bâtiment est importante. 

« Travailler là-dedans et penser qu’on va faire un bâtiment à long terme avec ça, c’est de s’aventurer dans quelque chose qui va coûter une fortune aux citoyens. Ça ne sera jamais un bâtiment neuf et on va toujours être pris avec un paquet de problèmes », a-t-il déclaré.

Le conseiller municipal responsable des dossiers sportifs, Stéphane Giard, a dit lundi soir que le document déposé par René Jean sera transmis aux travaux publics. Le dossier sera de nouveau analysé. 

Selon M. Giard, différents scénarios de reconversion de la piscine Miner ont été étudiés, dont pour le marché public ou un skate park intérieur. Mais la vétusté du bâtiment qui a mené à la construction du nouveau centre aquatique est chaque fois relevée. Aucun projet n’a été retenu à ce jour, dit-il. 

« On s’entend que la bâtisse est une structure. Je comprends que les équipements de piscine soient finis. Mais pour le restant du bâtiment, tout est récupérable », estime René Jean. 

Ce à quoi Stéphane Giard a fait valoir que si une des sections du bâtiment, celle des bureaux, est plus récente, l’emplacement, près d’un parc, demeure néanmoins aux prises avec une problématique importante de stationnement.