Une collision frontale entre une Madza et un véhicule de type Jeep Grand Cherokee a fait une victime, mercredi soir à Granby.

Un Granbyen périt dans un accident de la route

Un Granbyen de 26 ans a péri tragiquement, mercredi soir, dans une collision frontale survenue à l’endroit même où une dame âgée a été heurtée mortellement, il y a un peu plus d’un mois.

Les services d’urgence ont été appelés à 18h35 à se rendre à l’intersection de la rue Cowie et du chemin René pour un accident impliquant trois véhicules. Les deux principaux ont fait un face à face, tandis que le rôle du troisième, un camion de type pick-up, était encore nébuleux au moment d’écrire ces lignes.

Les pompiers ont eu recours aux pinces de désincarcération pour extirper le Granbyen de sa voiture de marque Mazda lourdement endommagée. Leur intervention a été rapide, si bien que les ambulanciers ont eu accès au conducteur en 13 minutes et que la victime a pu être sortie en 27 minutes, à 19h12, « ce qui est très très bon étant donné l’état du véhicule », souligne Dany Drolet, chef aux opérations formation. 

L’automobiliste a été transporté à l’hôpital de Granby, où son décès a été constaté en fin de soirée.

L’occupant du deuxième véhicule a également été conduit à l’hôpital pour des blessures mineures, a fait savoir le lieutenant Claude Raymond, du Service de police de Granby. Quant au troisième conducteur, il s’en est sorti indemne. 

Selon des voisins de la scène d’accident, le conducteur de la Mazda roulait à très grande vitesse. « Il est parti de la zone à 50 km/h comme une fusée, raconte Geoffrey, qui dit avoir entendu le moteur tourner à plein régime. Il n’a même pas mis les freins et il est rentré dans l’autre char sur le coin. »

« On était dehors et on s’est regardé [avec étonnement] tout de suite quand on a entendu cette voiture, ajoute, encore ébranlé, son ami Evan. J’espérais que cette personne qui roulait aussi vite n’ait blessé personne. »

Pour les fins de l’enquête, la rue Cowie et le chemin René ont été partiellement fermés.

Une intersection dangereuse

Geoffrey et Evan se souviennent du 30 septembre, alors qu’une femme de 90 ans a péri après avoir été happée par une voiture au même endroit. Pour une raison inconnue, elle avait immobilisé sa voiture sur l’accotement et était sortie dans la rue.

Ce secteur de la rue Cowie n’a pas toujours été une zone à 70 km/h. « Je n’ai jamais habité dans un endroit avec autant d’accidents, souligne Evan. Cet accident a été très violent. »

Ils souhaitent que l’intersection en devienne une à trois arrêts afin de rendre le secteur plus sécuritaire.