Quatre ans après la sauvage agression et le vol dont il a été victime, Gaston Cloutier offre une récompense de 10 000 $ à la personne qui permettra d’arrêter ses deux assaillants.

Un Granbyen offre 10 000 $ pour retrouver ses agresseurs

« Tu restes marqué », laisse tomber Gaston Cloutier, ce Granbyen qui a été sauvagement battu et volé en 2013 dans sa résidence. Déterminé à dénouer l’impasse dans laquelle se trouve l’enquête, il offre une récompense de 10 000 $ à la personne qui permettra l’arrestation des deux hommes qui lui ont fait vivre l’enfer.

Au bout du fil, le sexagénaire raconte qu’il a conservé des séquelles de l’agression qui s’est produite il y a quatre ans, le soir du 18 novembre. Deux hommes ont frappé à la porte de sa résidence dans le 10e rang. Dès qu’il l’a ouverte, son calvaire a commencé.

M. Cloutier a été assommé par un premier coup de poing en plein visage, ce qui lui a fracturé l’os de la joue. Il est tombé au sol. Ses agresseurs lui ont attaché les mains avec des tie wraps , puis ils l’ont frappé à nouveau. Et à plusieurs reprises.

Les deux individus ont réussi à lui dérober entre 12 000 $ et 15 000 $. À cette époque, il avait l’habitude d’apporter chez lui les recettes de son commerce de vente de pneus et d’automobiles.

Lorsque ses agresseurs ont fui, il a réussi à alerter les secours. Il a été hospitalisé cinq jours en raison de ses nombreuses blessures.

Après une longue convalescence, il est retourné au boulot, mais il est devenu difficile pour lui de travailler dans le public. Il a donc vendu son commerce à son fils. « J’en ai gardé, des séquelles. Tu restes toujours un peu nerveux. Je dors beaucoup moins », énumère-t-il.

Enquête au point mort
Quatre ans se sont écoulés depuis les événements. Le portrait-robot d’un des deux suspects avait été diffusé quelques semaines après l’agression. M. Cloutier avait également rencontré les médias pour raconter son histoire dans l’espoir de faire progresser l’enquête.

À ce jour, les auteurs du violent braquage n’ont pas été arrêtés. La victime est toujours persuadée que l’un des deux hommes est une personne de son entourage qui connaissait ses habitudes et qui savait qu’il avait de l’argent chez lui.

Afin de résoudre l’énigme entourant cette attaque sordide, le Granbyen offre une récompense de 10 000 $ à quiconque détient des informations qui mèneront à l’arrestation des deux suspects. « Je veux que ça grouille », dit-il. Les personnes peuvent joindre M. Cloutier au 450-776-4246.

De son côté, le Service de police de Granby poursuit son enquête.

L’histoire de Gaston Cloutier fera également l’objet d’un épisode de l’émission Braqueurs diffusée à Historia, le 4 février à 21 h. En plus de M. Cloutier, l’enquêteur chargé de son dossier a également participé au tournage.