Un Granbyen qui a multiplié les appels au 911 et qui a même tenu des propos menaçants à l’endroit des agents a été arrêté au terme d’une opération policière, mercredi, sur la rue Massé, à Granby.

Un Granbyen arrêté pour avoir menacé des policiers

Un Granbyen qui a multiplié les appels au 911 et qui a même tenu des propos menaçants à l’endroit des agents a été arrêté au terme d’une opération policière, mercredi.

L’histoire plutôt nébuleuse par moment a débuté en fin de soirée mardi, vers minuit, quand un appel a été logé au 911. La personne au bout du fil affirmait avoir entendu un coup de feu dans le secteur de la rue Massé.

« On a fait des vérifications et des gens ont été rencontrés, mais il n’y avait rien à signaler », explique Caroline Garand, porte-parole du Service de police de Granby.

Au terme de l’intervention, un citoyen du secteur a contacté le 911 à plusieurs reprises pour se plaindre de l’opération qui venait d’être réalisée par les policiers.

« Il a ensuite proféré des menaces verbales à l’endroit des policiers », indique l’agente Garand. Il aurait entre autres fait mention d’une arme à feu. 

Une autre opération policière a donc été mise en branle. Les agents sont finalement entrés en contact avec l’homme qui a tenu les propos menaçants.

Celui-ci s’est rendu sans offrir de résistance vers 13h mercredi. Il a été arrêté et conduit au poste de police. Aucune arme à feu n’a été découverte chez lui. 

L’individu âgé de 23 ans, qui est connu des policiers, a passé la journée de mercredi et la nuit derrière les barreaux. Il devait comparaître jeudi au palais de justice de Granby. On ignore pour le moment la nature des accusations qui pourraient être déposées contre lui. 

Les policiers ignorent toujours si l’appel du coup de feu est un canular et qui en serait l’auteur.