Le directeur des Infrastructures et de l’immobilisation à la Ville de Cowansville Sylvain Perreault a reçu le prestigieux prix du Gestionnaire de l’année de ATPA.

Un gestionnaire de l’année travaille à Cowansville

Le directeur du service des infrastructures et des immobilisations à la Ville de Cowansville a eu toute une surprise, jeudi dernier, à Saint-Sauveur, alors qu’il a été décerné «Gestionnaire de l’année» par l’Association des travaux publics d’Amérique.

Il s’agit d’une récompense prestigieuse qui a été accordée à Sylvain Perreault par le chapitre québécois de l’ATPA, association dont il fait partie depuis quelques années.

Comme l’explique le communiqué de la Ville de Cowansville, il s’agit d’un prix remis à une personne de confiance, efficace, dévouée, professionnelle et exceptionnelle. Il était le seul récipiendaire au Québec.

«J’étais vraiment surpris! avoue-t-il. Je ne m’attendais pas à ça. Quand on pense à des villes comme Laval ou Longueuil, il y a beaucoup de personnes d’expérience dans ces organisations-là.»

Côté expérience, la Ville de Cowansville n’est toutefois pas en reste avec Sylvain Perreault. Son directeur du service des infrastructures cumule ainsi une vingtaine d’années au service de la municipalité après avoir occupé différents emplois dans l’organisation.

Embauché alors qu’il n’avait qu’une vingtaine d’années, il a cheminé dans l’organisation jusqu’à occuper son poste actuel, et ce, depuis quatre ans.

«C’est vraiment quelqu’un qui est dédié, qui a Cowansville de tatoué sur le coeur», soutient la mairesse Sylvie Beauregard.

Jointe par La Voix de l’Est vendredi, cette dernière n’avait que de bons mots pour Sylvain Perreault. «C’est un employé très engagé, quelqu’un qui est toujours de bonne humeur et surtout qui est en mode solution. Il essaie toujours d’améliorer les choses et de trouver des solutions qui permettent à la Ville d’économiser.

Pragmatique
Pour illustrer les compétences de M. Perreault, la mairesse prend pour exemple la période difficile qu’a connue la municipalité à la suite de la fermeture de Récupération 2000 qui gérait la collecte et le traitement du recyclage dans la MRC.

«On s’est rendu compte que si on allait avec soumission pour donner le contrat à une autre entreprise, ça allait nous coûter beaucoup plus cher. Il a donc été décidé que ça allait se faire à l’interne», explique Sylvain Perreault.

Cowansville ne possédant pas la machinerie nécessaire pour effectuer le travail, le directeur des infrastructures a dû trouver en urgence les camions nécessaires.

Ce dernier raconte que Cowansville a dû partager pendant quelques semaines un camion avec un entrepreneur de... Rivière-du-Loup!

«Il y avait quelqu’un qui le descendait de là-bas et qui revenait le rechercher le lundi parce qu’eux en avaient seulement besoin le mardi», se souvient M. Perreault.

À son sens, l’écoute est la plus grande qualité à avoir pour quelqu’un occupant un tel poste de direction dans une municipalité.

«Il faut prendre le temps lorsque les gens ont quelque chose à dire. Souvent, on commence avec une idée et avec la contribution des autres, on termine avec quelque chose de complètement différent», explique M. Perreault.

Le principal intéressé reste toutefois particulièrement humble qunt à la reconnaissance qu’il a reçue il y a quelques jours.

«Ça ne change pas grand-chose au quotidien. Oui, c’est moi qui ai remporté le prix, mais les réalisations c’est grâce à toute mon équipe. C’est bon pour la municipalité.»