Les travaux d’aménagement d’un étang pouvant servir de garde- manger aux chauves-souris débuteront bientôt aux Boisés Miner.

Un garde-manger pour chauves-souris aux Boisés Miner

Un étang permanent qui fera office de garde-manger pour les chauves-souris sera aménagé cet automne par le Zoo et la Ville de Granby dans le parc des Boisés Miner.

Un projet similaire a déjà été réalisé aux États-Unis, mais il s’agirait d’une première au Québec, a souligné jeudi le directeur de la conservation et de la recherche au Zoo, Patrick Paré.

Les coûts du projet sont estimés à 25 000 $. La Ville de Granby a accepté en début de semaine d’y aller d’une aide financière de 10 000 $. Le reste de la facture sera assumée par le Zoo. « Le conseil d’administration a décidé de donner à ce projet parce qu’il l’aime et y croit », se réjouit M. Paré.

Selon lui, les Boisés Miner comptent une quarantaine de milieux humides, mais aucun d’eux ne conserve leur eau en permanence. Ils s’assèchent au cours de l’été. Or, les plans d’eau sont une source d’alimentation privilégiée pour les chauves-souris, car les larves d’insectes, dont elles se nourrissent, se développent dans l’eau.

L’étang, de forme rectangulaire et alimenté en eau par un puits artésien, sera aménagé dans un milieu ouvert, soit dans une friche, où sont déjà installés trois dortoirs à chauve-souris. « Ça va favoriser les chauves-souris, mais c’est aussi bon pour toute la faune. Il y a, par exemple, certaines espèces, comme les tortues, qui vont pouvoir hiberner sous l’eau tout l’hiver. Dans cette friche-là, il y a aussi beaucoup de cerfs de Virginie qui passent, des renards », note le directeur de la conservation et de la recherche au Zoo.

Population en péril 

Les chauves-souris ont bien besoin d’aide, car leur population a été décimée par le syndrome du museau blanc. « Comme la maladie a déjà frappé, et dans la mesure où il n’y a pas de remède, le mieux qu’on puisse faire, c’est de protéger celles qui restent, car les chauves-souris sont une espèce à croissance lente », a déjà fait valoir Louis Lazure, coordonnateur de la recherche au Zoo et membre de l’équipe de rétablissement des chauves-souris au Québec.

M. Lazure a participé à un autre projet novateur dans les Boisés Miner pour la conservation de cette espèce, alors qu’un dortoir chauffant à chauve-souris, alimenté par un système à énergie solaire, y a été mis en place cette année.

Le solaire sera également mis à profit pour l’aménagement de l’étang permanent, relève Patrick Paré. La pompe du puits artésien fonctionnera grâce à des panneaux solaires qui seront installés.

L’équipe de la contremaître parcs et terrains de jeu à la Ville, Danielle St-Jean, au service des travaux publics, participera également aux travaux, souligne le directeur au Zoo. Selon lui, le projet ayant reçu le feu vert de la Ville, l’étang devrait prendre forme sous peu.

« Avec les dortoirs et l’étang, on veut vraiment donner un coup de pouce de plus aux chauves-souris des Boisés Miner », lance Patrick Paré.