La résidence à laquelle étaient annexés deux wagons de passagers a été complètement détruite par un incendie.
La résidence à laquelle étaient annexés deux wagons de passagers a été complètement détruite par un incendie.

Un feu à ciel ouvert détruit une maison

Karine Blanchard
Karine Blanchard
La Voix de l'Est
Un feu à ciel ouvert est à l’origine d’un incendie qui a complètement détruit une résidence du 10e rang à Dunham, dimanche. Un pompier, victime d’un coup de chaleur pendant l’intervention, a dû être hospitalisé.

Les flammes se sont déclarées vers 16h dans la résidence à laquelle étaient annexés deux wagons de passagers. Des travaux de rénovation étaient d’ailleurs en cours dans le bâtiment. «Ce n’était pas un gros feu à ciel ouvert, mais le vent s’est levé et les tissons sont tombés sur la façade de la maison», explique Patrick Cournoyer, directeur du Service des incendies de Dunham.

Lorsque les propriétaires ont constaté qu’un incendie faisait rage, la résidence était déjà embrasée. Un imposant panache de fumée était d’ailleurs visible à des kilomètres à la ronde. Les flammes ont aussi gagné un cabanon et un véhicule. Le feu avait aussi commencé à se propager à un arbre et dans la haie de cèdres.

Une quarantaine de sapeurs de Dunham, Cowansville, Bromont, Farnham, Bedford, Sutton et Frelighsburg — qui assuraient une garde à la caserne de Dunham — ont participé à l’intervention. Le principal défi était d’assurer le transport d’eau à l’aide de cinq citernes dans cette zone dépourvue de borne-fontaine.

Un délestage électrique a également été effectué par Hydro-Québec en raison d’un fil menaçant qui empêchait les sapeurs de travailler, ce qui a entraîné une panne pour quelque 3800 clients pendant deux heures.

Une équipe de paramédics était également sur place pour évaluer les pompiers alors qu’ils intervenaient pendant une chaleur accablante. «Sept pompiers ont été évalués et l’un d’eux a été transporté à l’hôpital pour un coup de chaleur. Il était déshydraté», explique le chef des pompiers, en précisant qu’il a obtenu son congé en soirée.

Des bénévoles de l’Association des pompiers auxiliaires de la Montérégie étaient présents pour offrir des rafraîchissements aux sapeurs.