Le jardin zoologique a accueilli 727 000 visiteurs entre le 20 mai et le week-end dernier. Il s'agit de la meilleure année de son histoire depuis 1953.

Un été record au Zoo de Granby

Le Zoo de Granby vient de fracasser un record en accueillant 727 000 visiteurs pendant la saison estivale, ce qui représente une augmentation de 25 % par rapport à l'été dernier. Leur nouvelle attraction, le parc Dinozoo, a incontestablement contribué à cet achalandage record.
« C'est un record de tous les temps. C'est un record à vie au Zoo ! On n'a jamais vu ça », a affirmé Paul Gosselin­, le directeur général du Zoo de Granby lors d'une entrevue téléphonique jeudi après-midi. 
Le jardin zoologique a accueilli 727 000 visiteurs entre le 20 mai et le week-end dernier. Il s'agit de la meilleure année de son histoire depuis 1953. « On est vraiment contents. On le voyait venir, on voyait la tendance. On était en avance sur nos chiffres et l'avance s'est maintenue et a continué à augmenter tout l'été », indique M. Gosselin. 
Deux principaux facteurs expliquent ce succès, selon le directeur général, soit les abonnements de saison et la grande nouveauté estivale du parc Dinozoo. Vingt-et-un dinosaures animés et grandeur nature étaient répartis dans un secteur du jardin où les visiteurs avaient l'impression d'être dans un parc jurassique.
« La popularité des dinosaures ne se dément pas. Même les adultes ont été impressionnés. J'ai reçu un expert zoologique et il nous a dit que c'était le plus beau parc qu'il a vu, affirme M. Gosselin. Les gens l'apprécient beaucoup. »
L'attraction a été si populaire qu'elle sera de retour l'été prochain. 
Des abonnements par milliers
Les abonnements de saison sont le deuxième facteur qui explique cet achalandage historique. Pas moins de 37 000 personnes ont opté pour un abonnement de saison cet été. Cette option est devenue fort populaire depuis que le Zoo vend des abonnements par saison alors qu'il en offrait seulement à l'année auparavant.
« On est passé de 5000 abonnements par année il y a trois ans à presque 20 000 l'an passé et à
37 000 cet été. C'est une augmentation de 85 % d'abonnés qui viennent au Zoo », explique Paul Gosselin. 
Autre fait intéressant : les visiteurs étaient là malgré la météo plutôt incertaine. « Malgré la météo qui a été plus qu'ordinaire, on a vu les visiteurs venir en tout temps, dit M. Gosselin. Les gens venaient des journées où on aurait cru que ça aurait été plus tranquille et ils étaient là. »
Cette situation est attribuée à la combinaison offerte aux visiteurs, c'est-à-dire le parc aquatique, le parc des manèges et le zoo, estime le directeur général. Par temps plus frais ou pluvieux, les visiteurs prolongeaient leur visite du côté du zoo et dans le parc des manèges tandis que par temps chaud, les installations aquatiques étaient plus populaires. 
La plus grosse journée de la saison a été enregistrée le 1er août avec plus de 19 000 visiteurs, mais ce nombre n'a pas été suffisant pour fracasser un record.
L'achalandage de la saison estivale permettra au Zoo de Granby de mettre en place un plan directeur qui s'échelonnera sur 10 ans et qui nécessitera des investissements de plusieurs millions de dollars. Des nouveautés sont à prévoir. Une nouvelle activité, Noctambule, a d'ailleurs récemment été annoncée.
Celle-ci sera offerte les vendredis, samedis et dimanches du 15 septembre au 29 octobre. Les visiteurs pourront visiter en soirée les parcours de l'Asie et du Dinozoo où l'interaction sera au rendez-vous. « On réserve aussi des surprises pour cet hiver », a laissé savoir Paul Gosselin.
« C'est un record de tous les temps. C'est un record à vie au Zoo. On n'a jamais vu ça », a affirmé Paul Gosselin, le directeur général du Zoo de Granby.
L'accessibilité au Zoo, un enjeu prioritaire selon son DG
L'accessibilité au Zoo de Granby est un enjeu prioritaire, affirme son directeur général Paul Gosselin. La route 139 doit être élargie et le dossier doit être un enjeu pour les élus municipaux afin d'assurer le développement de la ville et par le fait même, celui du Zoo, estime-t-il. 
« La route 139 se doit d'être élargie, pas juste pour le Zoo, mais pour le parc de la Yamaska, les industries,  affirme M. Gosselin. Il faut que les élus municipaux en fassent un enjeu auprès des gouvernements. »
Le succès que connaît le jardin zoologique - qui a généré plus de 50 millions de dollars en retombées économiques cette année - entraîne des répercussions sur la circulation qui a été difficile dans ce secteur à plusieurs occasions cet été. Le problème a d'ailleurs été évoqué au conseil municipal, mardi soir, par une citoyenne.
Le maire de Granby, Pascal Bonin, a mentionné que des solutions devront être trouvées pour remédier à la situation. Des rencontres sont prévues prochainement entre la direction du Zoo, les autorités municipales et le service de police. Le ministère des Transports a aussi été invité à se joindre aux acteurs locaux à l'occasion d'une rencontre. 
La direction du Zoo assure qu'elle veut travailler à l'élaboration de solutions pour remédier aux problématiques. Près de 5 millions de dollars ont été investis, il y a quatre ans, pour l'achat d'un terrain dans la rue des Colombes qui a été transformé en stationnement pour les visiteurs, rappelle M. Gosselin. 
« Dans les mois et les années à venir, on a dans les cartons d'ajouter des espaces de stationnement, soit par l'acquisition de terrains ou peut-être d'un stationnement étagé », dit-il. 
« D'un point de vue stratégique, on a des enjeux. Et l'enjeu numéro un au zoo, c'est l'accessibilité au site, soit l'aspect stationnement, soit les voies d'accès », explique Paul Gosselin. 
Le dossier de la route 139 à Granby est sur la table depuis une dizaine d'années, selon le directeur général, qui suggère qu'elle soit élargie à quatre voies.
« Le zoo sera partie prenante, mais ça doit venir de nos élus. Ils doivent aller cogner à la porte de nos gouvernements et ils doivent rebrasser ce dossier-là plus que jamais. Il faut vraiment aller parler fort, expliquer qu'on a un moteur économique comme le Zoo et d'autres entreprises à Granby et si on veut que ça continue à bien fonctionner, à bien opérer, ça va prendre un investissement qui est l'élargissement de cette route-là. »