Patrice Martel en a été quitte pour une bonne frousse quand il a aperçu un molosse en bordure de la piste cyclable alors qu'il marchait en compagnie de son chien. La bête a voulu s'en prendre à son animal de compagnie. Ce qu'il ignorait à ce moment-là, c'est que le chien venait de mordre un enfant et était recherché par les policiers.

Un enfant mordu par un molosse à Shefford

Un enfant a été blessé au visage quand il a été mordu par un molosse à Shefford. La bête, qui a failli s'en prendre à un chien qui se promenait avec son maître sur la piste cyclable, a été capturée par la SPA des Cantons. L'animal a été euthanasié.
Patrice Martel en a été quitte pour une bonne frousse mardi soir quand il a croisé un molosse qu'il décrit comme un pitbull alors qu'il marchait sur la piste cyclable, près de la rue Lebrun aux limites de Waterloo­ et Shefford, en compagnie­ de son chien. 
« Il (le molosse) n'était pas attaché et il n'avait pas de maître. Il avait du sang sur lui, a-t-il remarqué. Il a voulu sauter sur mon chien, un Golden. Par chance que je suis un adulte et que je ne suis pas trop nerveux. Le chien était en mode attaque. Je lui ai fait face. J'ai crié vraiment fort pour l'intimider. Il a été saisi », raconte M. Martel. 
Ce que le citoyen ignorait à ce moment-là, c'est que l'animal venait de mordre un enfant. Après avoir réussi à défier la bête et a passé devant elle, il a aperçu une voiture de patrouille de la Sûreté du Québec dans la rue Lebrun. Il est alors allé à la rencontre des policiers pour les informer qu'un molosse se trouvait en liberté en bordure de la piste cyclable. C'est là qu'il a appris que le chien était recherché parce qu'il venait de s'en prendre à un enfant. « Le chien a attaqué un enfant et il a voulu attaquer mon chien. Il aurait pu faire une autre victime », estime M. Martel. 
L'enfant a été traité par les paramédics et a été transporté à l'hôpital de Granby. Il souffre de blessures au nez, selon les informations transmises par les policiers qui ont été appelés en assistance dans cette affaire. Sa vie n'est pas en danger. 
Est-ce que l'enfant était sous le même toit que l'animal ou ce dernier était-il à l'extérieur lorsqu'il a mordu ? L'enfant avait-il un lien avec la bête ? Pour le moment, ces informations ne sont pas connues.
Euthanasie 
Les policiers ont localisé l'animal dans le secteur où il avait été vu par le citoyen. Le personnel de la SPA des Cantons est intervenu et a capturé le molosse. Le chien a été blessé après avoir mordu l'enfant, selon les informations obtenues par La Voix de l'Est, si bien que son euthanasie a été recommandée par un vétérinaire au terme d'un examen. 
La municipalité de Shefford possède un registre des chiens présents sur son territoire. Or, celui qui a mordu l'enfant n'y figurait pas. « Ce chien-là n'est pas enregistré à Shefford, indique Gabriel Auger, directeur du service de l'urbanisme et inspecteur à Shefford. C'est peut-être un chien qui était en visite. »
La municipalité poursuit son enquête pour tenter de retrouver le propriétaire de l'animal. La présence d'un tel molosse est proscrite à Shefford en vertu de la réglementation municipale en vigueur depuis près de 20 ans. Le propriétaire du chien, s'il est retrouvé, pourrait recevoir une contravention variant de 100 $ à 500 $, tel que prévu par la réglementation­ municipale.