La galerie Artêria s’implique pour la SPA des Cantons, qui a eu une année 2018 difficile financièrement.

Un encan au profit de la SPA des Cantons

Acheter des œuvres au profit des animaux, c’est possible. La galerie Artêria organise le 9 février un encan silencieux au profit de la SPA des Cantons qui, en octobre, lançait un cri du cœur concernant ses difficultés financières, provoquées par l’augmentation importante d’animaux abandonnés.

Le 9 février, les œuvres d’une quinzaine d’artistes québécois et internationaux seront donc mises à l’encan. On y trouvera notamment le travail d’Amélie Desjardins, Sylvie Adams, Virginie Schroeder et Zut. La salle arrière de la galerie, située dans le Vieux-Village de Bromont, accueillera les invités en formule 5 à 7.

Les lots seront dévoilés en ligne à partir du 7 février sur le site macause.com. Il sera possible de participer à l’encan à distance. Des clients à l’international pourront donc profiter de l’occasion pour acquérir des pièces d’art. Les clients qui seront sur place auront accès aux lots virtuels, mais aussi à des exclusivités.

Il ne nous a pas été possible de rejoindre la directrice de la galerie Artêria, Geneviève Lévesque. « J’ai toujours été une amoureuse des animaux, a-t-elle indiqué par voie de communiqué. C’est une cause qui m’est très chère, car je suis sensible aux cas d’abandon et de maltraitance. Avec l’équipe, nous cherchions une cause autour de laquelle se mobiliser, afin de devenir un acteur de changement corporatif. Il était tout naturel que l’on s’associe avec la SPA. »

Les intéressés sont priés de faire connaître leur intérêt à participer à l’encan auprès de la galerie. L’ensemble des recettes sera remis à la SPA des Cantons.

« C’est excitant, commente le directeur et fondateur de la SPA des Cantons, Carl Girard. Ça veut dire que la communauté répond à notre demande et qu’elle s’implique. Pour moi, c’est merveilleux, je ne peux pas demander mieux que ça. On fait notre travail pour les animaux et la communauté. »

M. Girard promet d’ailleurs une autre collecte de fonds qui risque de surprendre dans les prochaines semaines.

Depuis l’automne, environ 20 000 $ ont été amassés pour l’organisme qui prend soin des animaux errants et abandonnés pour plusieurs municipalités de la région. L’année 2018 a été particulièrement éprouvante avec un nombre record d’abandons. L’année en cours commence sur les chapeaux de roues avec un nombre d’abandons de chiens plus important que la normale.