Les Blood Brothers, Carlo Harrietha et Jib Bérubé (Jean-Mathieu Bérubé). Les deux personnages hauts en couleur verront leur émission diffusée dès le 15 mars à la chaine Z.

Un duo explosif

Si vous passez dans le coin de Saint-Valérien-de-Milton et que vous entendez des bruits d'explosions, pas de panique ! Ce sont fort probablement les Blood Brothers qui procèdent à des tests en vue d'améliorer leurs effets spéciaux pour des films, des séries télé et des événements.
Sans hésiter, le journaliste a appuyé sur le détonateur. Une forte déflagration s'est fait entendre à coup sûr à des kilomètres à la ronde.
Le duo survolté, composé de Carlo Harrietha et de Jib Bérubé (Jean-Mathieu Bérubé), aura d'ailleurs son émission dès le 15 mars à la chaine Z. Diffusée à 21 h 30, Blood Brothers montrera sans censure chaque semaine, durant huit épisodes, le quotidien des deux spécialistes. 
Les comparses, qui se connaissent depuis 20 ans, sont fébriles à l'idée de voir leur métier exposé à la télévision. « On est très excités. Au moment que ça va entrer en ondes, ça va être très cool ! On va voir l'envers du décor de ce qu'on voit à l'écran. Ça va démontrer au public ce qu'on fait dans nos vies sous formes de documentaire et téléréalité, mais de façon très active et intense. On est deux vrais personnages dans la vie et on est pareils devant la caméra », lance Carlo, 39 ans et Acadien d'origine, en entrevue avec La Voix de l'Est sur le bord du feu, dans leur univers de Saint-Valérien.
« En gros, les gens pourront suivre notre parcours professionnel, mais aussi ce qu'on fait dans nos temps libres comme projets. Ils vont pouvoir comprendre tout ce que les effets spéciaux demandent comme sécurité pour que tout se déroule bien. On va garder le secret sur certains de nos trucs, tout en en mettant plein la vue. [...] Il faut que ça ait l'air dangereux tout en étant ultrasécuritaire pour les acteurs et l'équipe de tournage », ajoute Jib, 37 ans, un natif de Sherbrooke.
C'est en voyant les deux amis agir sur les plateaux que Z a voulu créer une émission sur les activités de leur compagnie. « C'est parti d'une idée un peu folle, lancée pratiquement à la blague », précise- Carlo. 
En région
Pour les Blood Brothers, il y a un « paquet d'avantages » à être installés à Saint-Valérien-de-Milton. « On a de l'espace en masse, on ne dérange personne avec nos tests - on prévient toujours les autorités d'avance pour ne pas qu'il y ait de surprise - on est au grand air, et surtout, ça coûte moins cher qu'être à Montréal », soutient Carlo Harrietha.
Pour la visite de La Voix de l'Est, le tandem avait réservé une surprise au journaliste. 
« Ça te tente de faire exploser quelque chose ? , demande Carlo. On a un test à faire ! »
Sans hésiter, le journaliste a appuyé sur le détonateur. Une forte déflagration s'est fait entendre à coup sûr à des kilomètres à la ronde. La maison de Carlo, qui se trouve à plus d'une centaine de mètres de l'endroit, a résonné comme s'il y avait eu un tremblement de terre. « Another day at work ! », s'exclame joyeusement Jib. 
Loin d'être rassasiés, les deux amis ont récidivé avec une autre explosion, expressément pour la photo de manchette de La Voix de l'Est.
Plusieurs scènes de l'émission sont tournées à Saint-Valérien. 
Job de « p'tits gars »
Les spécialistes des effets spéciaux en sont conscients : ils pratiquent un métier de « p'tits gars ». « Ce qui était une passion et un passe-temps est devenu au fil du temps une job. C'est devenu sérieux tout en étant une partie de plaisir de rentrer travailler chaque jour », explique Jib. 
« C'est un peu une erreur de parcours qui a vraiment bien viré. On faisait des courts-métrages et nos propres effets spéciaux. À force d'en faire, on est devenus bons... et puis on a commencé à recevoir des appels pour en faire pour d'autres personnes. On a vu qu'il y avait quelque chose à faire avec ça. On a tout appris en pratiquant, en lisant, en testant des choses », enchaîne Carlo. 
C'est en 2015 que le duo a commencé à se faire connaître davantage sur la scène cinématographique québécoise. « C'est là qu'on a reçu le surnom des Blood Brothers. On est sortis les deux de notre truck avec un suit rouge et quelqu'un a dit : "Hey, ce sont les Blues Brothers ! " Et là, un autre a ajouté : "Non ! Ce sont les Blood Brothers ! " Le surnom nous est resté par la suite », raconte Jib. 
« Faut dire que le sang, c'est notre top créneau », précise Carlo en riant. Depuis, ils ont participé comme techniciens en effets spéciaux à des productions américaines (Game of death, notamment), mais aussi au film 1 : 54 et à la série télévisée Délateurs, à Canal D. 
Sécurité
Un aspect sur lequel insiste énormément le duo est la sécurité. « Ça fait partie de tout notre travail. Chaque fois qu'on est quelque part, on s'assure que tout est complètement sécuritaire pour tout le monde », martèle à plusieurs reprises Jib.
« L'objectif est que ça ait l'air extrêmement dangereux, mais que ce ne le soit pas du tout. On contrôle tout de A à Z. On est les "les gars de vues", on fait la pluie et le beau temps sur nos tournages », poursuit-il.
La preuve que tout se déroule toujours bien ? « Regarde, on a tous nos doigts ! , lâche Carlo. Aucune égratignure, rien ! »
« Pour vrai, si jamais tu as un doute que ça va mal tourner, tu n'exécutes pas l'effet ou tu fais tout pour être complètement certain que ça va se passer comme tu le souhaites. On ne veut surtout pas d'accident », admet Jib. 
Pour suivre les émissions des Blood Brothers et voir la bande-annonce de la série, c'est par ici : http ://www.ztele.com/emissions/blood-brothers/emission