Un dossier vite réglé

Bonne nouvelle pour les Granbyens et Granbyennes! Je viens de lire l'article de la journaliste, Marie-France Létourneau: «Les quartiers blancs là pour rester» (La Voix de l'Est, 22 juillet 2015).
Personne ne pourra taxer le maire de Granby de «pelleter par en avant» un dossier banal qui a déclenché une tempête médiatique dans un verre d'eau.
À son retour de vacances, le maire Pascal Bonin, par un simple appel téléphonique avec diplomatie et doigté, a réussi à clore le dossier au sujet de la dénomination des «quartiers blancs», et ceci, à l'entière satisfaction du citoyen.
Si le maire Bonin n'a pas pelleté le dossier des «quartiers blancs» par en avant, par contre le conseiller du district 2, une personne très idéaliste et très enthousiaste, pourrait, s'il continue aveuglément sur cette lancée, être taxé à tort ou à raison de «pelleteur de nuages».
Je souhaite qu'à la prochaine rencontre à huis clos des membres du conseil municipal de ma ville, le maire et ses conseillers fassent la rétrospective de ce dérapage pour mieux passer à des dossiers plus sérieux!
Serge Dion
Granby