Le directeur de l’école primaire de Sutton, Donald Kerr, a documenté son aventure en publiant quelques vidéos sur la page Facebook de l’école.
Le directeur de l’école primaire de Sutton, Donald Kerr, a documenté son aventure en publiant quelques vidéos sur la page Facebook de l’école.

Un directeur d'école dort sur le toit de l'établissement pour encourager ses élèves [VIDÉO]

Nicolas Bourcier
Nicolas Bourcier
La Voix de l'Est
Le directeur de l’école primaire de Sutton, Donald Kerr, a lancé un défi hors du commun à ses élèves : s’ils amassaient plus de 2000$ pour la fondation Terry Fox, il camperait le temps d’une nuit sur le toit de l’école.

Chose promise, chose due, il a donc passé la nuit de jeudi à vendredi sur le toit de l’établissement situé au 19, rue Highland, puisque 2345$ ont été récoltés dans la communauté. Depuis son défi, la cagnotte finale est passée à plus de 2600$.


« Je voulais amener quelque chose de spécial et ils ont embarqué, je crois qu’ils ont aimé ça »
Donald Kerr, directeur de l’école primaire de Sutton

C’était la première fois que l’école primaire de Sutton prenait part au défi Terry Fox, qui amasse de l’argent pour la recherche sur le cancer, et le nouveau directeur a décidé de le faire en grand. M. Kerr a assumé le poste de directeur par intérim à compter d’octobre 2019 et a été officiellement nommé cette année. «Je voulais amener quelque chose de spécial et ils ont embarqué, je crois qu’ils ont aimé ça», lance Donald Kerr, indiquant qu’il a été inspiré par un collègue de Bedford qui avait lancé le défi à ses élèves dans le passé.

Message from the roof! 10:21

Publiée par École de Sutton School sur Jeudi 1 octobre 2020

Terry Fox : persévérance et motivation

Il a documenté son aventure en publiant quelques vidéos sur la page Facebook de l’école, dans lesquelles il dit qu’avoir un peu froid ne se compare en rien à la situation dans laquelle sont plongées les personnes qui reçoivent un diagnostic de cancer ainsi que leur famille.

«Tout le monde connaît quelqu’un qui a un cancer et je crois que c’est une bonne cause à laquelle sensibiliser les jeunes et leur famille. L’histoire de Terry Fox en est une belle à raconter aux enfants : c’est une histoire de persévérance et de motivation», ajoute-t-il en entrevue avec La Voix de l’Est.

Terrance Stanley Fox, dit Terry Fox, a marqué l’imaginaire avec son «Marathon de l’espoir», dont l’objectif était de traverser le Canada d’un océan à l’autre à la course pour amasser des fonds pour la recherche sur le cancer, lui qui a été amputé de sa jambe droite des suites d’un cancer alors qu’il avait 18 ans. Après 143 jours, alors qu’il avait parcouru le deux tiers de son parcours, une douleur à la poitrine l’a contraint à abandonner.

Donald Kerr compte répéter l’expérience l’an prochain et attendra avec impatience le défi que les élèves et les membres du personnel lui lanceront pour stimuler la collecte de fonds.