La maison située dans le rang des Dix Terres a été complètement détruite par un incendie d’origine indéterminée.
La maison située dans le rang des Dix Terres a été complètement détruite par un incendie d’origine indéterminée.

Un couple à la rue deux semaines avant Noël

Karine Blanchard
Karine Blanchard
La Voix de l'Est
Un couple de Rougemont n’aura pas le cœur aux réjouissances. À deux semaines de Noël, sa maison a été rasée par un incendie dont la cause est indéterminée.

La dame qui s’apprêtait à dormir a entendu des crépitements, mardi, vers 22h30. En ouvrant la porte de la chambre à coucher, elle a constaté qu’un mur de sa maison mobile située dans le rang des Dix Terres était complètement embrasé.

Le couple a évacué sa propriété et alerté les services d’urgence. «En route, on voyait le panache de fumée, illustre Patrick Brodeur, directeur du Service de sécurité incendie de Rougemont. Ça s’est propagé rapidement. C’était un embrasement généralisé à l’arrivée des pompiers.»

Une trentaine de sapeurs de Rougemont, Saint-Césaire, Marieville et Sainte-Angèle-de-Monnoir sont intervenus, notamment en assurant le transport d’eau à l’aide de citernes, puisque le secteur est dépourvu de borne-fontaine. Une pelle mécanique a été mise à contribution pour éteindre des foyers alors impossibles à atteindre pour les sapeurs.

L’Association des pompiers auxiliaires de la Montérégie a également été déployée sur les lieux du sinistre.

La maison est une perte totale. Les flammes ont également détruit une voiture garée à proximité. Les pompiers sont parvenus à protéger un deuxième véhicule. Les dommages grimpent à au moins 250 000 $.

La cause de l’incendie est encore inconnue pour le moment. Les pompiers étaient de retour sur les lieux mercredi pour compléter leur enquête dans l’espoir d’établir ce qui est à l’origine du brasier.