Une piste multifonctionnelle sera aménagée du côté nord de la rue Simonds Sud sur une distance d’environ 150 mètres, entre les rues de Bourgogne et Saint-Charles Sud.
Une piste multifonctionnelle sera aménagée du côté nord de la rue Simonds Sud sur une distance d’environ 150 mètres, entre les rues de Bourgogne et Saint-Charles Sud.

Un contrat pour favoriser la mobilité active près de l'école des Bâtisseurs

Marie-France Létourneau
Marie-France Létourneau
La Voix de l'Est
La Ville de Granby a récemment accordé un contrat de près de 170 000 $ pour sécuriser les déplacements des piétons et des écoliers avec l’aménagement de deux traverses piétonnières et d’un nouvel ouvrage de mobilité active dans le secteur de l’école des Bâtisseurs.

Ce dernier se matérialisera rue Simonds Sud, sous la forme d’une piste multifonctionnelle, sur une distance d’environ 150 mètres, entre les rues de Bourgogne et Saint-Charles Sud. L’endroit, situé près de l’école primaire des Bâtisseurs et de l’école secondaire J.-H.-Leclerc, n’est actuellement pourvu d’aucun trottoir.

«Ça va régler cette problématique-là. On a eu des demandes répétées. C’est sûr que ce n’est pas évident de marcher le long de la rue Simonds Sud. Il y a un accotement pavé, mais ce n’est pas extrêmement large. Même si la zone de 70 km/h se termine avant la rue de Bourgogne, les gens sont plus habitués d’adopter le 50 km/h une fois qu’ils repartent du stop de la rue Saint-Charles Sud», fait valoir l’ingénieur de projets en circulation et mobilité durable à la Ville, Martin Cloutier.

Selon lui, le nouvel ouvrage, ajouté sur le terrain gazonné du côté nord de la rue, fera davantage office, à court terme, de trottoir asphalté. La Ville vise à y aménager une piste multifonctionnelle birectionnelle complète, mais certaines négociations doivent être complétées avec des citoyens riverains pour avoir une emprise suffisante, note M. Cloutier.

Celui-ci affirme que le projet n’est pas totalement nouveau. Il était déjà inclus dans la première mouture du plan de mobilité active de la Ville déposé en 2016. À plus long terme, ce segment devrait par ailleurs être prolongé.

Traverses piétonnières

Les travaux seront réalisés par Gestimaction. Des trois soumissions déposées à l’hôtel de ville dans le cadre de l’appel d’offres, l’entreprise d’Acton Vale a présenté l’offre la plus basse, à 166 770 $.

La facture est néanmoins plus élevée que l’estimation de la Ville qui prévoyait des coûts de 123 675$, selon le sommaire décisionnel remis aux élus, dont les médias ont obtenu copie. «C’est généralement ce qu’on voit avec les travaux de fin d’année. Les carnets de commandes sont assez bookés. Les marges de profit des entrepreneurs sont un peu plus élevées», relève Martin Cloutier.

Le contrat inclut également l’aménagement de deux traverses piétonnières. L’une est située à l’angle des rues de Bourgogne et Simonds Sud et l’autre, à l’intersection des rues Mountain et de Belmont.

Les avancées de trottoir et ouvrages de béton seront réalisés cet automne. Des feux rectangulaires à clignotement rapide, à l’instar de celui qui est en place en face du centre sportif Léonard-Grondin, seront ajoutés dans un deuxième temps, au printemps 2021, précise l’ingénieur de projets en circulation et mobilité durable.

Selon lui, la durée estimée de l’ensemble des travaux est de quatre à cinq semaines. Ils devraient être lancés le mois prochain.