Le préfet de la MRC de La Haute-Yamaska, Paul Sarrazin, la présidente de l’Association des réseaux cyclables du Québec, Lucie Lanteigne, et le maire de Granby, Pascal Bonin, ont lancé la programmation­ du premier congrès de l’ARCQ.

Un congrès de l'Association des réseaux cyclables à Granby

Souvent citées en exemple pour le réseau cyclable qu’elles ont développé, la Ville de Granby et la MRC de La Haute-­Yamaska accueilleront en octobre le premier congrès de l’Association des réseaux cyclables du Québec (ARCQ).

« L’association existe depuis 25 ans, mais c’est notre premier congrès. On est très fier et excité de ça. Ça nous fait très plaisir de venir parler vélo ici. [...] On sait que la ville de Granby et la MRC de La Haute-Yamaska ont fait des actions structurantes pour développer le vélo. L’Estriade a été un réseau très innovateur à l’époque. Le mariage était parfait pour notre premier congrès », a souligné en conférence de presse, lundi, la présidente de l’ARCQ, Lucie Lanteigne. 

L’événement, prévu les 24 et 25 octobre, réunira des gestionnaires de réseaux cyclables associatifs et municipaux des quatre coins du Québec, ainsi que des élus et représentants provinciaux et nationaux du monde du vélo. Des conférences, des ateliers et des visites terrain sont au programme du congrès qui se déroulera à l’hôtel Castel sous le thème « Sécurité à vélo! ». Une centaine de participants est attendue.

Inscrit à la programmation, entre autres : un brunch avec le député de Granby et ministre des Transports, François Bonnardel, le 25 octobre.

« Le but, c’est d’inspirer. On invite les gens à venir voir comment l’organisme qui gère l’Estriade [NDLR: la Corporation d’aménagement récréo-­touristique de la Haute-Yamaska (CARTHY)], les municipalités et la MRC travaillent ensemble pour être capables de faire un succès », souligne la directrice générale de l’ARCQ, Mélodie Roux.  

Pionniers 

Avec ses 97 km, le réseau cyclable de la région est une destination de « premier choix » pour les amateurs de vélo, a confirmé le préfet de la Haute-Yamaska, Paul Sarrazin­. Cela est le résultat de l’effort concerté des municipalités de Granby, Shefford, Waterloo et Bromont, a-t-il rappelé. 

« Il fallait beaucoup de vision pour récupérer une ancienne voie ferrée désaffectée et en faire une piste intermunicipale et multifonctionnelle. Ce projet novateur a été le premier à voir le jour au Québec il y a près de 30 ans », a-t-il dit. 

Du même souffle, Paul Sarrazin a par ailleurs tenu à rendre hommage aux maires de l’époque qui ont fait figure de « pionniers »: Mario Girard à Granby, Jean-Paul Forand à Shefford, André Bélanger à Waterloo et Pierre Bellefleur à Bromont. « La population leur est grandement redevable pour cet héritage hors du commun », estime le préfet. 

Développement

Selon le maire de Granby, Pascal Bonin, le vélo a désormais plusieurs facettes. « Il peut être vu comme un loisir, un sport, un moyen de transport ou comme un moyen environnemental de faire un geste pour la planète. Il y a beaucoup d’aspects au vélo. C’est un beau prétexte pour parler vélo pendant un congrès », dit-il. 

Si une « grande avancée » a été réalisée au cours des dernières décennies, beaucoup de choses peuvent encore être faites, estime-t-il néanmoins. Un exemple, dit-il: le développement du vélo de soirée. Un projet pilote à très petite échelle est d’ailleurs réalisé dans le secteur de l’école Joseph-­Poitevin pour y tester une nouvelle technologie de pierres luminescentes intégrées à la chaussée. 

À LIRE AUSSI : Aménagements lumineux: un projet pilote en cours à Granby

Preuve de cette volonté de poursuivre le travail entrepris, CARTHY, partenaire de l’ARCQ pour la tenue du congrès, a depuis peu un nouveau directeur général, Gaétan Bergeron­, qui a pour mission de développer le réseau cyclable, en plus de veiller à son entretien et à sa gestion. « Si on veut demeurer parmi les leaders, il faut être innovateur et capable d’amener le réseau à un autre niveau. On a plein de belles idées et c’est le mandat qui est confié à M. Bergeron », affirme Paul Sarrazin. 

Selon lui, des budgets seront prévus afin que de nouveaux projets puissent voir le jour à court et moyen terme.