Le futur complexe pourrait accueillir une pharmacie, un service d’alimentation et un CPE, en plus de locaux professionnels.

Un complexe commercial de 1,5 M$ à Upton

Le manque de commerces de proximité pourrait être chose du passé à Upton.

Un édifice commercial de 1,5 million de dollars doit voir le jour l’an prochain, sur la route 116, afin de remplacer le bâtiment qui abrite présentement les locaux de l’entreprise Econofan, promotrice du projet.

Une pharmacie, un service d’alimentation et un Centre de la petite enfance (CPE) en occuperaient le rez-de-chaussée, tandis que l’étage accueillerait des services professionnels dans les domaines du droit et de la santé, en plus des nouveaux bureaux de l’entreprise spécialisée dans les systèmes de ventilation pour bâtiments agricoles.

« C’est vrai qu’on est proches de tout à Upton, mais on doit tout faire en voiture, souligne Mathieu Durand, directeur des opérations d’Econofan. Ma famille est ici depuis quatre générations, mais j’ai acheté une maison ailleurs, où il y a plus de services. Avec les enfants, c’était plus pratique. »

Le complexe permettrait donc d’attirer de nouvelles familles à Upton, croit M. Durand, en plus de favoriser l’implantation d’un premier CPE dans la municipalité. Des places lui avaient été octroyées en 2014, mais des modifications apportées à la façon dont les CPE peuvent financer leurs édifices avaient mis un frein à cette initiative.

« Un CPE, ça draine énormément de clientèle et il y a un besoin pour ça, dit le promoteur. Il pourrait être opéré par celui d’Acton Vale, La douce couvée. »

Le résultat de la prochaine élection aidera à dénouer l’impasse, estime-t-il.

Maisons de ville

Chose certaine, la Ville est très intéressée, dit M. Durand, d’autant plus qu’Econofan développe aussi un terrain situé à proximité, rue Lajoie, et dans lequel il veut bâtir six maisons de ville, soit en rangée. Aucune vente n’a encore été effectuée de ce côté.

« J’attends des personnes intéressées ! , dit-il. Ce sont les commentaires entendus sur ce projet-là qui ont amené l’idée du complexe commercial. »

Pour cet édifice de 10 000 pieds carrés, qui s’appellera Complexe 389, comme son numéro civique, le promoteur a déjà pris entente avec des personnes intéressées à opérer une pharmacie et un franchisé en alimentation. « Il me manque les confirmations des bannières », dit Mathieu Durand.

Il se dit prêt à « lever le bâtiment » avec ces deux commerces confirmés, quitte à ce que d’autres se joignent par la suite. La nouvelle construction tranchera avec l’édifice actuel, une ancienne station-service qu’Econofan, une entreprise familiale, avait achetée en 1997. 

Il n’a pas été possible, mercredi, de joindre le maire d’Upton, Guy Lapointe.