Le député du Bloc québécois Simon-Pierre Savard-Tremblay
Le député du Bloc québécois Simon-Pierre Savard-Tremblay

Un comité étudie l'accord Canada-Royaume-Uni sans son texte: « absurde », dénonce le Bloc québécois

Joël-Denis Bellavance
Joël-Denis Bellavance
La Presse
Ottawa - Le député du Bloc québécois Simon-Pierre Savard-Tremblay n’a qu’une façon de décrire l’étude que mène présentement le comité du commerce international au sujet de l’accord de libre-échange conclu entre le Canada et le Royaume-Uni samedi dernier : le théâtre de l’absurde.

C’est que les membres du comité de la Chambre des communes ont entrepris l’examen de cet accord intérimaire sans même avoir entre les mains le texte de l’entente. Le comité a entendu certains témoins cette semaine. Les parlementaires doivent approuver cette entente qui remplacera l’Accord économique et commercial global (AECG) avant le 31 décembre, alors que le Brexit confirmant le départ du Royaume-Uni de l’Union européenne doit entrer en vigueur le lendemain.

Le hic, c’est que le texte de l’accord ne sera disponible que « d’ici deux ou trois semaines ». Pis encore, les travaux de la Chambre des communes doivent prendre fin le 11 décembre, soit dans deux semaines.

« C’est le théâtre de l’absurde », a lancé au bout du fil le député Simon-Pierre Savard-Tremblay, qui est aussi l’un des deux vice-présidents du comité parlementaire.

Lire la suite du texte sur le site web de La Presse