De son propre aveu, Bernard Tremblay consommait de cinq à six heures de pornographie chaque jour.
De son propre aveu, Bernard Tremblay consommait de cinq à six heures de pornographie chaque jour.

Un «collectionneur méticuleux» de porno juvénile reconnu coupable

Marie-Ève Martel
Marie-Ève Martel
La Voix de l'Est
Un collectionneur méticuleux de pornographie n’aura pas convaincu le juge Serge Champoux que c’était par hasard qu’il avait téléchargé de la pornographie juvénile montrant notamment des scènes de bestialité. Bernard Tremblay a été reconnu coupable d’avoir eu un tel matériel en sa possession et d’en avoir aussi transmis. Il a cependant été acquitté d’une accusation de leurre d’enfant.