Les flammes ont pris naissance dans la véranda située au deuxième étage du triplex.

Un chien sauve une famille

Une mère tenant son bébé - tous deux enroulés dans une couverture - a observé, impuissante, les pompiers combattre les flammes qui dévoraient le nid familial, lundi. L'intervention du chien de la maisonnée, un triplex de la rue Saint-Vincent situé près de l'intersection de la rue Saint-Charles, a permis d'éviter le pire.
Une jeune mère et son bébé ont été sauvés du brasier par le petit chihuahua de la famille.
Alors que sapeurs et policiers épaulaient la jeune maman dans cette dure épreuve, une dame faisait les cent pas devant l'immeuble, un petit chihuahua dans les bras. « C'est ce petit chien qui a sauvé la mère et son enfant, a confié Nancy Parent à La Voix de l'Est. S'il ne les avait pas réveillés, je n'ose pas imaginer ce qui aurait pu arriver avec toutes les flammes et la fumée. »
Il était environ 9 h 30 quand Marie-Soleil, qui habite juste en face du bâtiment ravagé, a été tirée promptement du lit. « J'entendais le feu crépiter. Il y avait des flammes qui sortaient partout, a-t-elle raconté, encore sur le qui-vive. Ça donne froid dans le dos de penser que des gens étaient à l'intérieur pendant que ça brûlait. »
Mme Parent dit avoir été l'une des premières personnes à arriver sur les lieux, alors que l'incendie faisait rage. Elle a tout de suite vu la jeune femme en détresse et l'a prise sous son aile, le temps que les secours prennent la relève. 
« Pauvre petite. Elle était complètement sous le choc. Elle dormait quand le feu a commencé. Elle a à peine eu le temps de sortir avant que les flammes [se propagent]. Elle a tout perdu côté matériel, mais au moins, elle et son bébé sont hors de danger », a-t-elle relativisé.
Incendie majeur
Un appel a été logé au Service de sécurité incendie de Granby vers 9 h 40. À ce moment, une équipe de sapeurs, qui était déjà en direction d'une autre adresse, a dû bifurquer vers la rue Saint-Vincent en raison de l'ampleur du brasier. Des collègues se sont occupés de l'appel initial. 
Une fois sur place, les pompiers ont vite bouclé le périmètre. L'intervention de la brigade a permis d'éviter que le feu se propage aux résidences à proximité du triplex. « On parle d'un incendie majeur. Alors, on a fait une attaque très agressive dès le départ avec de l'eau. Ça a permis de rabattre les flammes. On a ensuite pu éteindre les foyers secondaires à l'intérieur », a mentionné Simon Boutin, directeur intérimaire au Service des incendies­ de Granby.
Outre la jeune mère et son enfant, deux hommes occupaient les deux autres logements du rez-de-chaussée lorsque le feu a pris naissance dans l'immeuble. Personne n'a été blessé. Tous les sinistrés ont été pris en charge, soit par la Croix-Rouge ou par des proches. 
La trentaine de sapeurs déployés sur place ont mis près de deux heures pour maîtriser l'incendie, qui a causé de lourds dommages au bâtiment, maintenant inhabitable.