Le chefs Moreno Tomei et Marc de Bellefeuille ont collaboré au livre <em>Cuisinons ensemble pour la cause</em>, qui amasse des fonds pour la Société canadienne du cancer, en remplacement de l’habituel Gala des Grands Chefs.
Le chefs Moreno Tomei et Marc de Bellefeuille ont collaboré au livre <em>Cuisinons ensemble pour la cause</em>, qui amasse des fonds pour la Société canadienne du cancer, en remplacement de l’habituel Gala des Grands Chefs.

Un chef de Granby ajoute son grain de sel à la recherche contre le cancer

Florence Tanguay
Florence Tanguay
La Voix de l'Est
Le Gala des Grands Chefs recueillera cette année des fonds pour la Société canadienne du cancer par l’entremise d’un livre de recettes, plutôt que par le biais des soupers-bénéfice d’envergure habituels. Moreno Tomei, du restaurant granbyen La Table à Mo, est le seul chef de la région à y collaborer.

Avec la pandémie de COVID-19 qui rend impossible la tenue de grands rassemblements, la création d’un livre de recettes virtuel était la solution toute désignée pour continuer à amasser des dons. Intitulé Cuisinons ensemble pour la cause, ce livre a été créé avec la collaboration de 70 chefs d’un peu partout au Québec. Parmi ceux-ci figurent Jérôme Ferrer du restaurant Europea, Jean-Luc Boulay du Saint-Amour et Louis-François Marcotte de Chez Cheval.

«Le choix est parfait et idéal», affirme le chef Moreno Tomei, dont le restaurant a pignon sur la rue Principale. Il explique qu’il s’agit d’une option avantageuse pour les personnes qui se procureront le livre, étant donné qu’elles auront accès à une recette de chacun des 70 chefs impliqués. M. Tomei ajoute que le livre, qui est offert à toute personne faisant un don de plus de 250$, «est un très beau cadeau à offrir». Considérant qu’une place pour assister au Gala coûte environ 150$, «ça vaut la peine», insiste le chef.

Le propriétaire du restaurant La Table à Mo confie que la création de la recette pour ce livre a été un projet particulièrement plaisant à faire, puisque qu’il n’y avait que très peu de contraintes. «Il fallait seulement que la recette soit assez facile à réaliser pour que les gens puissent être capables de cuisiner à la maison sans trop de difficulté», révèle-t-il. Son acolyte Marc de Bellefeuille et lui ont donc pu s’amuser lors de la création de leur entrée qui figurera dans le livre. Ils ont arrêté leur choix sur un foie gras poêlé accompagné d’une macédoine d’edamames et de dashi, un bouillon japonais à base d’algues.

Une implication qui date

Les représentants du restaurant granbyen sont les seuls chefs de la région à participer au projet, cette année. Moreno Tomei n’en est pas si surpris, puisque les personnes ayant participé à ce type de campagnes sont souvent rappelées, d’année en année. «Je suis dans les premiers qu’on appelle parce qu’on participe souvent à des événements caritatifs, depuis une dizaine d’années», énonce-t-il.

Il se fait toujours un plaisir d’accepter les offres concernant la Société canadienne du cancer, car il s’agit d’une cause qui, comme c’est le cas pour beaucoup de monde, le touche particulièrement. «J’ai des amis qui ont eu des cancers et je connais des chefs qui ont eu des cancers», indique-t-il.

Cette année, les fonds amassés grâce au livre Cuisinons ensemble pour la cause iront à la Ligne d’aide et d’information sur le cancer pour les personnes atteintes et leurs proches, une ressource particulièrement fondamentale en cette période où familles et amis sont isolés. «On espère en vendre beaucoup, car la cause est primordiale pour tout le monde», conclut Moreno Tomei.