«Je me suis dit: j'ai-tu rêvé? J'en revenais pas!», dit Julien Lessard, médaillé d'or en ski alpin aux derniers Olympiques spéciaux. Il prend ici la pose avec ses parents Bruno Lessard et Sylvie Goyette.

Un champion hors de l'ordinaire

Les médaillés olympiques ne sont pas tous des stars. Certains retournent tranquillement chez eux après leur victoire pour reprendre leur vie normale: école, amis et vie de famille.
C'est à peine si Julien Lessard a pavoisé avec sa médaille d'or en ski alpin. Tout au plus s'est-il contenté de la porter à l'école de la Haute-Ville, lundi, où il étudie en programme DIM, pour déficience intellectuelle moyenne.
Vous aurez deviné que l'adolescent de 16 ans ne revient pas de Sotchi. Plutôt de Val-Saint-Côme, une station de ski de Lanaudière où se tenaient les Olympiques spéciaux du Québec, samedi dernier. Mais aux yeux de sa mère, c'était comme s'il avait remporté un honneur planétaire.
«Quand on s'est levé ce matin-là, à 4h30, on bougonnait un peu, admet Sylvie Goyette. Mais de le voir ensuite sur le podium, tout souriant... J'ai vu qu'on avait fait le bon choix de le soutenir là-dedans.»
Tous les détails dans notre édition de samedi