L’implantation d’un campus de l’ÉEQ dans Brome-Missisquoi est une bonne nouvelle pour les entrepreneurs de la grande région, estime le directeur général de la MRC de Brome-Missisquoi, Robert Desmarais.
L’implantation d’un campus de l’ÉEQ dans Brome-Missisquoi est une bonne nouvelle pour les entrepreneurs de la grande région, estime le directeur général de la MRC de Brome-Missisquoi, Robert Desmarais.

Un campus de l'École des entrepreneurs du Québec dans Brome-Missisquoi

Marie-France Létourneau
Marie-France Létourneau
La Voix de l'Est
Les entrepreneurs de Brome-Missisquoi et de la grande région de la Montérégie auront accès à une offre élargie de formations. L’École des entrepreneurs du Québec (ÉEQ) implantera un campus à Cowansville en 2020.

L’ÉEQ a récemment dévoilé les quatre régions qui accueilleront de nouveaux campus, ce qui portera à huit ses points de service dans la province. Outre Brome-Missisquoi, l’École accentuera sa présence dans les régions de Chaudière-Appalaches, des Laurentides et du Saguenay-Lac-Saint-Jean. 

« Pour nous, c’est une belle reconnaissance de l’expertise du CLD (de Brome-Missisquoi) et des besoins des entrepreneurs d’avoir des outils de formation spécialisés », fait valoir le directeur général de la MRC de Brome-Missisquoi, Robert Desmarais. 

Selon lui, bien des détails restent à préciser, mais il a d’emblée été convenu que le bureau du campus de l’ÉEQ logera dans ceux du CLD, situés rue Principale, à Cowansville. 

« On veut développer des formations dans différents coins de la Montérégie, parce qu’on comprend que les gens de Longueuil, Vaudreuil-Soulanges ou Sorel ne viendront pas à Cowansville pour des formations. On veut donc avoir des sites de formation à différents endroits de la Montérégie », relève M. Desmarais. 

La portion financière locale du projet n’a toutefois pas encore été détaillée. Le gouvernement provincial a néanmoins prévu dans son budget 2019-2020 une somme de 7 millions $ sur cinq ans pour soutenir la mise en place des quatre nouveaux campus de l’École des entrepreneurs du Québec. 

Complémentaire

« L’implantation de l’ÉEQ permettra une programmation plus complète reliée à l’entrepreneuriat ainsi que des moyens de communication accrus et des ressources additionnelles dédiées à la formation de nos entrepreneurs », souligne par voie de communiqué le préfet de la MRC de Brome-Missisquoi et maire de Farnham, Patrick Melchior. 

« L’ÉEQ vient compléter l’écosystème de la région de Brome-Missisquoi qui compte déjà de nombreux services en support aux entreprises. En quelque sorte, c’est la confirmation du professionnalisme et de l’expertise du CLD », renchérit pour sa part la présidente du CLD et mairesse de Cowansville, Sylvie Beauregard. 

Selon Robert Desmarais, l’ÉEQ dispose en quelque sorte d’un « livre de recettes de formation » pour différents types d’entrepreneurs, qu’ils soient par exemple en démarrage, en croissance ou en processus de relève. 

« On va avoir à appliquer et à adapter ces formations-là pour les besoins particuliers des entrepreneurs de la Montérégie. Pour Brome-Missisquoi et la Haute-Yamaska, c’est une bonne nouvelle, parce qu’on va être à même de préparer les formations et de les offrir aux entreprises », estime le DG du CLD.

M. Desmarais souligne que la région de Brome-Missisquoi a reçu de nombreux appuis dans le cadre du dépôt de sa candidature afin d’accueillir un campus de l’École des entrepreneurs du Québec. La commission scolaire du Val-des-Cerfs, ainsi que le Campus Brome-Missisquoi en particulier se sont révélés de précieux alliés.

« On leur doit une fière chandelle, dit-il. On travaille déjà avec eux pour la formation Lancement d’une entreprise. On a déjà de
50 à 60 personnes qui s’inscrivent à ce cours-là annuellement. C’est une continuité, pour nous, d’avoir le campus de l’ÉEQ. »

L’organisme Granby Industriel, la MRC de Memphrémagog, ainsi que Développement économique Longueuil ont aussi plaidé en faveur de ce projet, ajoute Robert Desmarais. 

Organisme à but non lucratif, l’École des entrepreneurs du Québec est née en 2018 de la fusion de l’École des entrepreneurs, à Montréal, et de son partenaire fondateur, le SAJE accompagnateur d’entrepreneurs. 

L’ÉEQ a déjà des campus dans les régions de Montréal, de l’Outaouais, en Mauricie et dans le Bas-Saint-Laurent.