C'est un Daniel Lacroix tout sourire qui s'est confié à La Voix de l'Est, hier, à la suite de l'annonce de son embauche comme bras droit de Michel Therrien pour la saison prochaine.

Un cadeau inespéré : Daniel Lacroix nommé entraîneur-adjoint chez les Canadiens de Montréal

«Ce n'est vraiment pas quelque chose que j'entrevoyais pour moi...» Rencontré en toute simplicité à son chez-lui sheffordois, c'est un Daniel Lacroix tout sourire qui s'est confié à La Voix de l'Est, hier, à la suite de l'annonce de son embauche comme bras droit de Michel Therrien pour la saison prochaine.
«C'est un super bond vers l'avant. Je suis très content de me retrouver avec une équipe comme le Canadien!», lance Lacroix d'entrée de jeu. «J'ai quitté le Québec à l'âge de 20 ans pour le hockey. Là, ça va être ma première expérience où je vais pouvoir être proche de ma parenté», indique-t-il. Toutefois, le nouvel entraîneur-adjoint du CH ne sait toujours pas s'il sera en permanence à Shefford, ou s'il devra trouver un logement secondaire plus près de Montréal. Il se retrouvera dorénavant derrière le banc du Tricolore, «quelque chose que je préfère», puisque l'année dernière, il regardait les matchs des Rangers du haut de la passerelle.
Le Canadien a contacté l'état-major new-yorkais il y a un peu plus d'une semaine pour obtenir l'autorisation d'entamer des discussions avec Daniel Lacroix, à qui il restait deux saisons à écouler au contrat le liant à la troupe d'Alain Vigneault. «On regardait des deux bords s'il y avait une compatibilité entre la philosophie du Canadien et la mienne et ça a bien fonctionné. [...] Je tiens d'ailleurs à remercier l'organisation des Rangers, qui ont été très compréhensifs. Si ça avait été un "pas latéral" pour moi, ça aurait été différent, mais là c'était une belle promotion qui était offerte.»
Lacroix aura les responsabilités «d'épauler Michel (Therrien) et de seconder ses décisions, voir également si une belle exécution est au rendez-vous dans l'équipe.» Également, il jettera un coup d'oeil un peu plus approfondi au travail des attaquants, tâche dont il s'acquittera en compagnie de Clément Jodoin.
Tous les détails dans notre édition de jeudi