Le maire de Rougemont, Michel Arseneault

Un budget légèrement à la hausse à Rougemont

C’est un budget totalisant des revenus et des dépenses avoisinant les 3,78 millions de dollars, en hausse de 2,4% qu’ont adopté les élus de Rougemont, lundi soir.

Pour une résidence évaluée à 225 000$, cela représente une hausse moyenne du compte de taxes de 4%, soit un peu plus de 45$. Le compte de taxes passera en effet de 1703,98$ à 1749,75$, ce qui s’explique par une augmentation de la taxe foncière et des taxes de services.

Le taux de taxation global, qui touche les propriétés résidentielles, agricoles et les immeubles de six logements et plus, passe de 0,4414$ par tranche de 100$ d’évaluation foncière à 0,4591$ pour la même valeur foncière. Les taux de taxes des propriétés commerciales et industrielles ont aussi été revus à la hausse, passant respectivement à 0,8663$ et à 1,0124$ du 100$ d’évaluation foncière.

« Cette augmentation est essentielle afin d’être en mesure d’appliquer les sommes nécessaires à l’entretien des routes et des infrastructures municipales. Le coût de la vie qui augmente nécessite aussi un ajustement au niveau du taux de taxation foncière qui était demeuré inchangé depuis 2016 », explique le maire Michel Arseneault.

La valeur foncière totale des immeubles imposables sur le territoire a été évaluée, en octobre dernier, à 344 344 100$.

Si les taxes spéciales pour le centre des loisirs (0,01315$) et pour les projets spéciaux (0,045$) sont à la baisse, celle qui est dédiée à la réfection de la rue Grande-Caroline est maintenue à 0,119$.

Par ailleurs, la facture relayée aux citoyens pour les différents services municipaux sera un peu plus salée en 2020. La collecte des matières résiduelles passe à 79,18$ par porte alors que la collecte du recyclage coûtera désormais 47,50$ et celle des matières organiques, 81,50$. Ensemble, ces trois services représentent une hausse combinée de 4,12$ par adresse. À cela s’ajoute la taxe pour le traitement des eaux usées qui, augmentée de 13,23$, se situe désormais à 261,24$ par porte.

Plan triennal d’immobilisations

L’an prochain, Rougemont prévoit 1 917 500$ à son plan triennal d’immobilisations (PTI), montant qui servira entre autres à aménager un parc sur le terrain de la bibliothèque municipale, à finaliser l’éclairage extérieur de la municipalité, mais aussi à refaire des conduites de la rue Principale et du rang de la Montagne, où un nouveau puits pourrait aussi être aménagé. On compte aussi inspecter les canalisations de la rue Carole et clôturer un périmètre de sécurité autour des puits municipaux. La réfection des infrastructures du Rang Double dépend cependant d’une aide financière de Québec.

En 2021, une enveloppe de 1 357 500$ devrait servir à l’ingénierie et aux travaux d’agrandissement des réserves d’eau potable de la municipalité, la réfection de la canalisation d’eau pluviale de la Petite-Caroline ainsi que le pavage de cette voie publique, l’asphaltage d’un stationnement municipal et la réfection de la branche 3 du cours d’eau Soulanges. Ces travaux étaient déjà dans les cartons de la municipalité l’an dernier.

Enfin, c’est en 2022 que Rougemont prévoit installer des panneaux lumineux informatifs à certains endroits névralgiques de son territoire. La municipalité compte aussi procéder au pavage du Carré des Lilas, du chemin du Contour et de la rue Pierre-Boucher, de même qu’à remplacer les canalisations des rues Carole, Josée et Sylvie. Un budget d’un peu moins de 600 000$ est planifié pour ces travaux.