Quatre organismes de la région bénéficieront d’un coup de pouce de Québec pour déployer des initiatives ciblant l’épanouissement d’enfants d’âge préscolaire et scolaire.

Un bon coup de pouce pour un bon départ

Quatre organismes communautaires de la région bénéficieront d’un coup de pouce de Québec pour déployer des initiatives ciblant l’épanouissement d’enfants d’âge préscolaire et scolaire, et ce, grâce à l’implication de leurs parents.

Par communiqué, le ministre de la Famille Mathieu Lacombe a annoncé jeudi l’octroi de 480 899 $ en aide financière pour la réalisation de 25 projets favorisant « le développement du plein potentiel de tous les enfants et la participation des parents à leur parcours éducatif » dans différentes régions de la province.

L’enveloppe maximale par projet était de 20 000 $ et ne pourra être reconduite dans le futur. Les sommes proviennent du Programme de soutien financier pour favoriser la participation des parents, dont l’objectif est de soutenir les parents dans le développement de leurs enfants âgés de huit ans et moins.

Pour la région de l’Estrie, le projet de l’Association Avante, située à Bedford, bénéficiera du montant maximal pour élargir son offre de services dans le secteur de Lac-Brome. L’organisme à but non lucratif soutenant les femmes de Brome-Missisquoi souhaite ainsi offrir les services d’une intervenante de proximité à une trentaine de familles « vivant dans un contexte de vulnérabilité » afin de les aider à s’engager dans leur rôle parental, entre autres grâce à des stratégies de collaboration.

Trois autres projets déposés par tout autant d’organismes ont été récompensés en Montérégie, à commencer par la Maison de la Famille Valoise, qui obtiendra 20 000 $ pour son initiative « Un premier pont entre l’école et les familles ».


«  En suscitant la participation des parents à des activités en lien avec le développement de leurs jeunes enfants, ces nouveaux projets contribueront à favoriser l’égalité des chances de tous les enfants et le développement de leur plein potentiel.  »
Mathieu Lacombe, ministre de la Famille

Celle-ci consiste à déployer des interventions auprès des tout-petits présentant une difficulté d’adaptation pour les préparer à la vie scolaire. On propose entre autres la mise en place d’une routine de sommeil et de repas et l’établissement d’une discipline positive. La subvention permettra également de rémunérer un agent de milieu communautaire préscolaire.

La maison des familles de Granby et région recevra la même somme pour l’embauche d’une personne ressource qui accompagnera les parents de familles vulnérables en leur proposant des activités sur mesure et en les dirigeant vers les organismes partenaires susceptibles de leur venir en aide.

Enfin, le projet soumis par les Champignoles de Farnham intitulé « On s’anime pour nos enfants » s’est mérité une aide financière de 19 990 $ pour l’embauche d’une animatrice famille. Celle-ci accompagnera notamment les parents et enfants à leurs rendez-vous avec différents spécialistes et professionnels, en plus d’organiser différentes activités familiales et éducatives.

« Il est important pour notre gouvernement que ces projets soient réalisés par des organismes qui travaillent quotidiennement au mieux-être des enfants, a fait valoir le ministre Lacombe. En suscitant la participation des parents à des activités en lien avec le développement de leurs jeunes enfants, ces nouveaux projets contribueront, notamment, à favoriser l’égalité des chances de tous les enfants et le développement de leur plein potentiel. »