L’église St-Luke de Waterloo sera évaluée afin de mieux connaître l’état des lieux.
L’église St-Luke de Waterloo sera évaluée afin de mieux connaître l’état des lieux.

Un «bilan de santé» pour l’église St-Luke de Waterloo

Isabel Authier
Isabel Authier
La Voix de l'Est
Une première étape sera bientôt franchie dans le dossier de l’église St-Luke. L’organisme qui souhaite transformer l’église historique en centre multifonctionnel a reçu l’appui de la Ville de Waterloo pour faire un «bilan de santé» du bâtiment.

Réunis en séance ordinaire cette semaine, les élus de la municipalité ont d’abord reçu positivement la demande du Collectif St-Luke d’être officiellement reconnu comme organisme par la Ville. Ce faisant, il devenait possible pour le conseil d’inclure le Collectif au sein du volet 5 de son programme de subventions municipales.

Dans la foulée, une aide de 9094,52 $ lui a été accordée pour permettre la réalisation d’une étude de préfaisabilité qui permettra de mieux connaître l’état des lieux et la teneur des travaux qui seront requis.

Cette étape est nécessaire avant d’aller plus loin dans le projet de changement de vocation de l’immeuble, estiment les intervenants.  

La Ville s’engage cependant à acquitter directement la facture de la firme bromontoise Muuk Architecture, à qui le mandat a été confié. De cette façon, cela lui permettra de conserver le rapport final et d’y avoir accès, peu importe le promoteur et le projet qui se présenteront, dans l’éventualité où le Collectif St-Luke ne puisse concrétiser le sien.

Coup de pouce

Rappelons que le regroupement aimerait transformer l’église, à vendre depuis deux ans, en un lieu voué à la culture. Centre d’art, carrefour de rencontres, de formation et de diffusion, salle d’exposition, musée, location d’espace... plusieurs options sont envisagées pour assurer la pérennité de l’édifice vieux de 150 ans, a confié le président du comité, Frédéric Drapeau, récemment.

Vendredi, ce dernier s’est réjoui de la collaboration de la Ville qui permettra, dit-il, d’accélérer les démarches. «C’est un bon coup de pouce pour nous!»

Selon M. Drapeau, Muuk Architecture devrait être en mesure d’effectuer dès cet été les deux visites d’évaluation de l’église.