Une ancienne laiterie a été complètement détruite par les flammes, dans la nuit de jeudi à vendredi, à Saint-Paul-d’Abbotsford­. Une quinzaine de taures ont succombé dans l’incendie.

Un bâtiment agricole rasé à Saint-Paul

Un bâtiment agricole qui abritait une quinzaine de vaches a été rasé par un incendie, dans la nuit de jeudi à vendredi, à Saint-Paul-d’Abbotsford. Les pompiers n’ont pas été en mesure d’identifier la cause du brasier puisqu’il ne reste plus rien de la grange.

Le propriétaire des lieux a alerté les services d’urgence, peu après minuit, pour les aviser que sa grange était la proie des flammes. Il a tenté d’éteindre le feu, mais sans succès. 

À l’arrivée des sapeurs, le bâtiment était complètement embrasé. « C’était rouge à la grandeur. Les murs étaient déjà tombés, décrit Steve Poulin, le directeur du Service des incendies de Saint-Paul-d’Abbotsford. Il n’y avait rien à faire. »

Aucun bâtiment ne se trouvait à proximité. Il n’y avait donc aucun risque de propagation, dit M. Poulin. 

Une trentaine de pompiers de la municipalité — assistés de ceux d’Ange-Gardien, de Saint-Césaire, de Saint-Pie, de Roxton Pond et de Granby — sont intervenus. Certaines équipes ont été attitrées au transport d’eau puisque le secteur est dépourvu de borne-fontaine. 

Le bâtiment situé dans le rang Papineau, une ancienne laiterie, abritait une quinzaine de taures qui n’ont pas survécu au brasier. Des outils étaient également entreposés dans la bâtisse qui est une perte totale. 

Cause inconnue

Les pompiers ont fait appel à une pelle mécanique pour déplacer les débris, notamment les murs en tôle, afin d’éteindre tous les foyers de l’incendie. 

La cause du sinistre est inconnue. Les pompiers ont fouillé les décombres, vendredi, afin de découvrir ce qui a provoqué le brasier. Les dommages sont si importants que la cause demeure inconnue, précise le chef des pompiers.