Cédrik Dion-Poitras et Dominique Miville-Deschênes célèbrent les cinq ans d’existence de leur microbrasserie à Sutton, À l’Abordage, et annoncent un important projet d’agrandissement.
Cédrik Dion-Poitras et Dominique Miville-Deschênes célèbrent les cinq ans d’existence de leur microbrasserie à Sutton, À l’Abordage, et annoncent un important projet d’agrandissement.

Un agrandissement pour les cinq bougies de la microbrasserie À l’Abordage

Marie-France Létourneau
Marie-France Létourneau
La Voix de l'Est
La microbrasserie À l’Abordage, de Sutton, s’offre un gros cadeau pour son cinquième anniversaire d’existence. Elle lance un important projet d’agrandissement qui lui permettra de doubler sa capacité de production, d’ajouter un salon de dégustation et d’offrir davantage de places en salle à manger.

«C’est un gros projet, très excitant. On a une belle équipe qui nous permet de le faire», a lancé jeudi la copropriétaire de l’endroit aménagé dans un immeuble centenaire de la rue Principale, Dominique Miville-Deschênes.

De son propre aveu, la réponse de la clientèle a surpassé les attentes qu’elle et son partenaire, également brasseur, Cédrik Dion-Poitras, avaient lorsqu’ils ont décidé d’ouvrir leur brasserie artisanale à Sutton. Le duo forme une équipe dans la vie comme en affaires.

«On pensait au projet pour ce qu’on voulait amener au village et pas seulement pour ce que nous voulions faire. On a eu une réponse vraiment extraordinaire. On a une clientèle de Suttonais avec nous à l’année longue. Et la clientèle touristique de Sutton est en hausse depuis les dernières années. C’est vraiment un endroit quatre saisons maintenant», relève la jeune entrepreneure de 27 ans.

Nouveau bâtiment

Et ce n’est pas la COVID-19 qui va y changer quelque chose. Au contraire. La crise sanitaire a en fait confirmé la nécessité pour le couple de passer à la vitesse supérieure. «C’est arrivé l’été dernier et cet été qu’on manque de bières. On n’arrivait pas à produire assez avec notre système pour l’achalandage qu’on avait. Ça faisait environ un an et demi qu’on étudiait différentes options», fait valoir Dominique Miville-Deschênes.

Autre argument qui a fini de convaincre les associés d’agrandir: À l’Abordage a connu un été record, même si le nombre de places assises de l’endroit est réduit d’environ 40%, en raison de la pandémie.

«Ça paraît que les Québécois voyagent au Québec cette année. Tous les jours étaient comme des journées de fin de semaine. (...) Ça nous a aidés à reprendre les mois plus difficiles du printemps», dit la copropriétaire.

Comme l’espace est limité dans les locaux actuels de la microbrasserie, la nouvelle salle de production, doublée d’un salon de dégustation, sera aménagée dans un immeuble voisin de la rue Principale.

Comme l’espace est limité dans les locaux actuels de la microbrasserie, la nouvelle salle de production, doublée d’un salon de dégustation, sera aménagée dans un immeuble voisin de la rue Principale. Par ricochet, en déménageant les installations de brassage, cela permettra d’augmenter le nombre de places en salle à manger à l’adresse actuelle d’À l’Abordage.

Le nouveau système de brassage, de fabrication québécoise, permettra de produire 1200 litres de bière par brassin plutôt que les 500 litres actuels, précise Mme Miville-Deschênes. L’investissement total demeure confidentiel.

Printemps 2021

Pour l’heure, les bières de la microbrasserie, dont plusieurs IPA et quelques lagers, ne sont offertes que sur place ou en cruchon d’un litre pour emporter. Il est toutefois prévu, une fois les nouvelles installations en opération, d’offrir aussi des produits en canette.

Les associés ne projettent pas pour le moment effectuer les démarches pour que leurs produits soient distribués dans les marchés d’alimentation et commerces spécialisés. «Notre but ultime, ça a toujours été d’amener les gens à Sutton et qu’ils tombent en amour avec le village, comme ça nous est arrivé. Ils pourront acheter des canettes sur place», dit Dominique Miville-Deschênes.

Selon elle, les travaux de réaménagement seront réalisés par étape au cours des prochains mois. En principe, tout sera complété au printemps 2021. Dans la foulée, une dizaine de nouveaux employés pourraient être embauchés pour compléter l’équipe actuelle, qui compte environ 25 personnes.

C’est la fête!

Ce samedi, les propriétaires d’À l’Abordage entendent d’ailleurs célébrer le cinquième anniversaire de leur brasserie artisanale, qui a officiellement ouvert ses portes le 27 août 2015.

Pour l’occasion, deux bières embouteillées en format de 750 ml seront offertes en quantités limitées (une bouteille par personne): Frères d’armes, une Impérial Stout affinée en barrique de whiskey, et Première Lueur, une bière de saison aux framboises.

«On va aussi avoir un menu spécial et du champagne à 16h. On va célébrer tout le monde ensemble, tout en respectant, évidemment, la distanciation et les consignes sanitaires», dit Mme Miville-Deschênes.