Un adolescent de 16 ans soupçonné d’être l’auteur de méfaits commis en février a été arrêté lundi par les policiers de Granby.
Un adolescent de 16 ans soupçonné d’être l’auteur de méfaits commis en février a été arrêté lundi par les policiers de Granby.

Un adolescent de 16 ans arrêté pour méfaits

Karine Blanchard
Karine Blanchard
La Voix de l'Est
Une enquête policière qui a duré plus de trois mois a permis l’arrestation d’un présumé vandale âgé de 16 ans. Les policiers de Granby le soupçonnent d’avoir perpétré des méfaits à trois adresses en fracassant des vitres de voitures et une boîte aux lettres.

Les actes de vandalisme remontent en février dernier. L’adolescent se serait rendu à une propriété de la rue Balzac, puis à une deuxième située dans la rue Mailloux, où les vitres de voitures ont été volontairement brisées. Durant la même nuit, les policiers étaient aussi intervenus dans le secteur de la rue Cowie, où une boîte aux lettres avait été saccagée.

Le service de police avait rendu publics les événements et sollicité par la même occasion l’aide des citoyens pour faire progresser leur investigation. Après plus de trois mois, les informations obtenues par le public ont permis aux enquêteurs d’arrêter lundi un Granbyen âgé de 16 ans qui est connu des forces de l’ordre, indique Marc Farand, porte-parole du Service de police de Granby.

Au terme de son interrogatoire, il a été remis en liberté. Il devra comparaître à une date ultérieure. Il s’expose à une accusation criminelle de méfaits de moins de 5000 $.

D’autres personnes pourraient être rencontrées en lien avec ces crimes. L’enquête pourrait d’ailleurs conduire à d’autres arrestations.