Avec le retour de son tournoi de golf, la Chambre de commerce Au coeur de la Montérégie souhaite à la fois permettre le réseautage entre ses membres, mais aussi soutenir les entreprises de son territoire.
Avec le retour de son tournoi de golf, la Chambre de commerce Au coeur de la Montérégie souhaite à la fois permettre le réseautage entre ses membres, mais aussi soutenir les entreprises de son territoire.

Un 18 trous pour la bonne cause dans Rouville

Marie-Ève Martel
Marie-Ève Martel
La Voix de l'Est
Son rôle étant d’accompagner et de soutenir les entreprises et commerces de Rouville, la Chambre de commerce Au Cœur de la Montérégie (CCCM) fera d’une pierre deux coups en ramenant son tournoi de golf, le 17 septembre prochain au Club de golf de Saint-Césaire. Il s’agira non seulement d’une occasion de réseautage pour les joueurs qui s’y inscriront, mais également d’une opportunité de découvrir et de redécouvrir les produits et services offerts par ses membres.

C’est sous le thème « Tous ensemble, un 18 trous pour la relance de chez vous » que se déroulera cette journée de rencontres et de détente. Pour chaque inscription au tournoi de golf au coût de 199 $ (249 $ pour les non-membres), un montant de 75 $ sera utilisé et investi dans les commerces locaux afin de concocter des paniers de produits rouvillois qui seront offerts à tous les participants. 

« La CCCM souhaitait faire une action concrète pour mettre de l’avant les entreprises de notre territoire et l’achat local. C’est aussi une façon de supporter nos membres et de contribuer à leur relance », mentionne l’organisme dans un communiqué.

Outre la partie de 18 trous, le panier de produits et la location d’une voiturette, le prix d’inscription comprend le déjeuner, le cocktail de fin de journée et le repas du soir.

Une cinquantaine de joueurs sont espérés à cet événement dont l’inscription a lieu jusqu’au 12 septembre.

Nouveaux administrateurs, nouvel élan

La CCCM indique que la tenue du tournoi de golf se veut le déclencheur d’une série d’initiatives mises en place au cours des prochains mois pour soutenir les entrepreneurs rouvillois ayant été durement éprouvés par la pandémie.

« C’est important pour nous de rebâtir notre relation avec nos membres, d’apprendre à les connaître et d’être présents pour eux, indique Martin Clermont, nouvellement élu à la présidence du conseil d’administration. Il y a des entrepreneurs pour qui la COVID-19 a été profitable, mais d’autres se sont retrouvés le genou par terre. »

Martin Clermont, entrepreneur et propriétaire de Pour le chef, est le nouveau président de la Chambre de commerce Au Coeur de la Montérégie.

Le tournoi de golf, à ce titre, permettra aux gens d’affaires de Rouville de socialiser tout en respectant une distance physique raisonnable qui limite les risques potentiels de propagation de la maladie. « Toutes les mesures ont été mises en place pour assurer la sécurité des golfeurs. Nous allons respecter à la lettre les consignes de la santé publique et le golf est un bon sport pour respecter la distanciation sociale. Il est important que les entrepreneurs puissent tisser des liens et qu’on puisse se supporter pendant cette période incertaine et stressante pour bons nombres de nos membres », poursuit le président.

Le contexte pandémique, jumelé au départ de sa directrice générale au début de l’été, a plongé l’organisme dans une profonde remise en question, indique la CCCM dans un autre communiqué émis ce samedi.

« Plusieurs raisons ont plongé la CCCM dans cette remise en question : l’impossibilité de faire des activités de réseautage, le manque de financement, les défis entrepreneuriaux des membres du Conseil d’Administration (C.A.), l’obligation de mettre un terme au contrat de la permanence de la CCCM. Au plus fort de cette crise, plusieurs démissions des membres du CA ont fragilisé la structure et menacé la continuité des opérations », indique-t-on.

Malgré ces obstacles, la CCCM a profité de sa plus récente assemblée générale pour renouveler son conseil d’administration, avec Martin Clermont à la présidence. Michel Brodeur, Yanick Marchand, Janick Martin, Stefie St-Pierre et François Bernard complètent le groupe d’élus, auquel se greffe Youri Dufresne à titre de membre observateur.

« Nous avons un conseil d’administration axé sur la connaissance de l’autre et sur l’entraide. Nous souhaitons travailler avec nos membres et supporter l’économie locale qui permettra plus que jamais d’avoir de la vitalité dans nos villes et villages. Pour ce faire, nous souhaitons dès que possible remettre sur pied des activités de maillage pour permettre aux entrepreneurs de sortir de leur solitude et bâtir des réseaux de solidarité », a affirmé M. Clermont.

Des vacances demeurent toutefois au sein du conseil, qui recherche des administrateurs d’Ange-Gardien, de Saint-Paul-d’Abbotsford, de Marieville, de Sainte-Angèle-de-Monnoir et de Rougemont. La chambre de commerce a cependant bon espoir de voir ces postes comblés d’ici l’automne.