Karine Cotnoir et Virginia Houle, copropriétaires de la librairie jeunesse Le repère à Granby, se préparent pour la journée du 12 août.

Un #12 août pour petits et grands

Il y a 5 ans, les mots-clics #12 aout et #jacheteunlivrequébécois voyaient le jour. Des artisans québécois tentaient alors d’implanter une journée pour promouvoir la littérature d’ici. Le mouvement tient toujours, et pour l’occasion, la librairie jeunesse Le repère à Granby invite petits et grands à venir rencontrer trois auteurs de littérature pour les 0 à 17 ans… et bien plus !

« C’est une belle reconnaissance des talents qu’on a ici ! », lance Karine Cotnoir, copropriétaire de la librairie Le repère, à propos de la journée pour acheter un livre québécois.

L’autre propriétaire de l’endroit, Virginia Houle, renchérit : « En ayant une journée dédiée à ça, ça fait comme une fête en même temps, et les gens essayent de trouver quelque chose de plus spécial. »

« Il se fait tellement de beaux albums et de beaux livres pour la jeunesse, autant pour les tout-petits que pour les ados. Ça vaut la peine de leur faire découvrir cet univers-là et de voir qu’au Québec, on fait de bonnes et belles choses ! », s’enthousiasme Mme Cotnoir.

Les deux libraires tirent d’ailleurs une certaine fierté de garnir leurs tablettes d’environ 50 % de livres québécois — une proportion nettement au-dessus de la moyenne. « C’est sûr qu’on a de tout ici — de l’étranger et du québécois, parce qu’il faut avoir un certain équilibre —, mais instinctivement, je dirais qu’on est plus portées vers ce qui est fait au Québec », note Mme Houle, en précisant que cela correspond également à ce que demande une bonne part de leur clientèle.

Comme Noël
La librairie Le repère en est à sa deuxième participation à la journée pour acheter un livre québécois — un exploit, considérant que le tout jeune commerce a vu le jour le 19 juillet 2017 !

Malgré cela, les propriétaires se souviennent d’un achalandage monstre pour leurs activités du 12 août 2017, notamment grâce à la participation de l’auteur granbyen Patrice Cazeault, l’un des fondateurs de l’événement.

« C’était vraiment fou ! On a à peine eu le temps de manger trois bouchées de notre lunch à 15 h ! », racontent-elles, en déclarant que c’était comme Noël, avec certains étalages « complètement dévalisés ».

Pour leur deuxième participation à cette journée, les copropriétaires recevront trois auteurs jeunesse québécois, soit Sylvie Payette, Emmanuel Lauzon et Diane Primeau, qui couvrent différentes tranches d’âge.

Les libraires, dont la liste des coups de cœur est interminable, se feront aussi un plaisir d’aiguiller les clients dans leurs achats pour jeunes… et moins jeunes !

« Moi, La curieuse histoire du chat moribond, je m’attends à ce qu’il n’en reste plus à la fin de la journée. C’est pour les enfants de huit ans, mais les adultes ont autant de plaisir à le lire ! », anticipe Mme Cotnoir.

C’est donc un rendez-vous ce dimanche dès 10 h, au 210 de la rue Principale.