Geneviève Baril et Flare poursuivent leur aventure en inscrivant de bonnes performances au Trophée des Montagnes, tenu dans les Alpes françaises.

Trophée des Montagnes: une troisième épreuve plus facile pour Geneviève Baril

L’aventure se poursuit pour Geneviève Baril et Flare, sa fidèle Labrador, dans les Alpes françaises. La troisième étape du Trophée des Montagnes, une épreuve mythique de canicross, s’est bien passée pour le duo de représentants canadiens, lundi.

L’épreuve de la veille avait été plus difficile pour le tandem provenant de Bromont, puisqu’il s’agissait d’une longue montée. « J’ai un petit chien comparativement aux gros Braques ou Greysters sur le circuit. Dans les montées, ça parait. » Elles avaient alors terminé en sixième position chez les femmes.

La troisième des dix courses en neuf jours présentait un tracé de 5,2 km plus technique et rocailleux. L’agilité était de mise pour ce tour des lacs à plus de 2000 mètres d’altitude.

« Ma Labrador agile et si à l’écoute était un avantage, en plus de notre bonne expérience en tant que trail runners. »

Elles ont réalisé un temps de 25 minutes et quarante secondes, à treize secondes de la meneuse, la Française Lise Foubert. Leur performance leur a permis de se hisser en deuxième position, ce qui ramène l’équipe en quatrième place du classement féminin.

En franchissant le fil d’arrivée, le duo ne connaissait pas les résultats de la course, dévoilés après que tous les coureurs aient complété l’épreuve. Les départs étaient réalisés à coup de quelques cani-coureurs à la fois. C’était « une belle surprise » pour elles de prendre la deuxième place.


«  Ma Labrador agile et si à l’écoute était un avantage, en plus de notre bonne expérience en tant que trail runners.  »
Geneviève Baril, coureuse et résidente de Bromont

Mardi, la distance à parcourir augmentera. Geneviève Baril et Flare devront alors courir 8,1 km. Elles tenteront de rester bien concentrées malgré les paysages grandioses auxquels elles auront droit. La coureuse a confiance qu’elle et son chien pourront bien se classer une fois de plus. « Bien que les Européennes soient très fortes, étant habituées à ces montagnes. Rien à voir avec Bromont ! On fera de notre mieux, c’est certain. »

Le Trophée des Montagnes se déroule du 4 au 12 août, dans la région de Grenoble, en France.