La Voix de l’Est
Le Granbyen Gilles Paquette estime que trop de chevreuils périssent à la suite de collisions routières dans le secteur du Centre d’interprétation de la nature du lac Boivin (CINLB). La vitesse devrait y être réduite de 70 à 50 km/h, croit-il.
Le Granbyen Gilles Paquette estime que trop de chevreuils périssent à la suite de collisions routières dans le secteur du Centre d’interprétation de la nature du lac Boivin (CINLB). La vitesse devrait y être réduite de 70 à 50 km/h, croit-il.

Trop de collisions avec des chevreuils près du CINLB, selon un citoyen

Marie-France Létourneau
Marie-France Létourneau
La Voix de l'Est
Trop de chevreuils périssent à la suite de collisions routières dans le secteur du Centre d’interprétation de la nature du lac Boivin (CINLB), déplore un Granbyen, Gilles Paquette. Sa solution : limiter la vitesse à 50 km/h sur la totalité de la rue Drummond.