Marie-Ève Lambert
La Voix de l'Est
Marie-Ève Lambert
On sait tous que la fillette martyre évoluait dans un milieu toxique. Est-il encore pertinent d’en rajouter?
On sait tous que la fillette martyre évoluait dans un milieu toxique. Est-il encore pertinent d’en rajouter?

Trop, c’est trop!

C’était lundi soir, après le souper. Mon chum et moi marchions derrière nos deux petites, qui chevauchaient leur vélo dans un bonheur insouciant. Il me parlait des nouveaux projets à son boulot, mais je dois admettre que j’avais la tête ailleurs. Je regardais nos filles, et je me disais qu’elles étaient quand même chanceuses. Quelques heures plus tôt, cette journée-là, on découvrait qu’une fillette de sept ans avait eu moins de chance à la loterie de la vie, et que, apprendrait-­on le lendemain, plus jamais, elle ne pourrait pédaler à toute allure, comme le faisaient ma six ans et ma trois ans, les yeux remplis de fierté.