Roxton Pond a été contrainte en 2017 et 2018 d’acheter de l’eau potable de la Ville de Granby pour combler ses besoins.

Trois nouveaux puits en production dès 2020 à Roxton Pond

Les trois nouveaux puits que la municipalité de Roxton Pond a creusés devraient être en exploitation au printemps 2020. Des tests de quantité restent à faire avant que le conseil demande officiellement à la Commission de protection du territoire agricole du Québec (CPTAQ) la permission de passer des conduits sur des terres agricoles pour relier les puits à son réseau d’aqueduc.

« On attend le rapport des hydrogéologues. On va connaître exactement quelles quantités d’eau qu’on peut obtenir des trois puits », explique le maire Pierre Fontaine. « Après, on va pouvoir faire notre demande à la CPTAQ. Ils connaissent ce projet. Ça devrait donc aller assez bien. On pense qu’on pourra avoir l’autorisation d’ici la fin de l’année. On pourrait aller en appel d’offres pour des travaux au printemps », a-t-il dit en entrevue lundi. « On y va par étape. »

Différents tests ont déjà été menés sur les trois puits. La qualité de l’eau puisée est très bonne, assure M. Fontaine. Les hydrogéologues doivent maintenant évaluer la capacité de chacun des puits ainsi que leur capacité lorsqu’en production en même temps sur une période de plus de 24 heures, a-t-il ajouté. Les tests collectifs visent à déterminer si les sources des puits sont indépendantes ou reliées, c’est-à-dire si elles proviennent du même aquifère.

Outre ces tests de quantité, des analyses doivent être réalisées pour évaluer l’état de vulnérabilité des puits. Les activités commerciales et industrielles et les différents usages dans un grand périmètre des puits devront être identifiés et évalués pour connaître leurs impacts présents et leurs contaminations potentielles sur l’eau provenant des puits. Des industries et des productions agricoles se trouvent dans le périmètre des puits, a souligné M. Fontaine.

La municipalité devait initialement s’adresser au ministère de l’Environnement pour pouvoir exploiter les trois nouveaux puits. Un certificat d’autorisation ne sera cependant pas nécessaire puisque la municipalité en possède déjà un pour extraire 1200 mètres cubes d’eau par jour, indique M. Fontaine. Les trois puits en fonction depuis 2006, qui alimentent le réseau d’aqueduc, produisent 700 m3/j. Les autorités municipales espèrent que les trois nouveaux feront passer la production totale à 1200 m3/j.

Une telle production comblerait les besoins de la municipalité pour les 15, 20 prochaines années, estime le maire.

La municipalité a dépensé près d’un million de dollars ces deux dernières années pour augmenter sa production d’eau potable. D’abord en recherche de nouvelles sources d’eau, puis pour mener différents tests de qualité et de quantité. L’argent provient du programme de la taxe fédérale d’accise sur l’essence et de la contribution du gouvernement du Québec (TECQ). Roxton Pond disposait d’un montant de 1 250 000 $ pour ses projets liés aux infrastructures d’eau.

Le printemps pluvieux et le temps frisquet des dernières semaines ont eu un impact positif sur les niveaux des trois puits d’eau potable en exploitation de la municipalité, confirme Richard Breton, responsable du réseau d’aqueduc. Cela dit, la demande augmentera, avertit-il, et la municipalité devra encore acheter cet été de l’eau de la Ville de Granby.