La fabrique de Saint-Bernardin à Waterloo bénéficiera d’une subvention de 8400 $.

Trois fenêtres pour la fabrique de Saint-Bernardin

Les marguillers de la fabrique de Saint-Bernardin ont un poids de moins sur les épaules. Une partie des coûts liés à la rénovation de l’église sera assumée par le programme Nouveaux Horizons pour les aînés du gouvernement fédéral. Le député de la circonscription de Shefford a fait l’annonce d’une subvention de 8400 $, dimanche matin.

« C’est un montant qui nous permettra de continuer à changer nos fenêtres. Celles que nous avons pour le moment sont les mêmes qui ont été posées lors de la construction de l’édifice au milieu des années 70 », s’est réjoui le marguiller Louis Bellemare.

La fabrique estime que les 22 fenêtres de l’édifice doivent être changées. Jusqu’à présent, douze d’entre elles ont été remplacées par des neuves et la subvention annoncée dimanche matin permettra d’en changer trois supplémentaires.

« Elles sont toutes pourries ! Pour le reste, on devra probablement faire nos propres levées de fond et les changer une à une en fonction de l’argent que l’on pourra amasser », prévoit M. Bellemare.

Multifonctionnel

En plus des célébrations religieuses, le bâtiment situé à proximité de l’intersection des rues Foster et Lewis sert à une multitude d’organisations qui profitent des grands locaux pour y tenir leurs activités.

C’est entre autres pour ce caractère multifonctionnel que le député Pierre Breton a aidé la fabrique à obtenir l’aide financière.

« Presque tous les organismes à Waterloo s’en servent. Les Cercles des fermières, le Club de l’âge d’or et évidemment les Chevaliers de Colomb », précise le marguiller Louis Bellemare.

Les Chevaliers de Colomb organisaient justement leur brunch mensuel après la conférence de presse du député de Shefford. L’événement devait attirer plus de 200 gourmands, prévoyaient les organisateurs.

« Des centaines de personnes utilisent les installations. Juste aux Chevaliers de Colomb, ils sont plus de 200 membres à Waterloo » témoigne, M. Bellemare.

Qualité de vie

Le programme de subvention fédéral Nouveaux Horizons pour les aînés s’adresse aux organismes communautaires œuvrant auprès de cette clientèle. « C’est un programme assez flexible, explique Pierre Breton. Ça permet aux organismes de financer des projets précis qui contribuent à la qualité de vie des aînés. Par exemple par l’achat de matériel ou par le financement d’une activité ou d’une formation. Ici, le bâtiment est nécessaire aux activités de plusieurs organismes qui viennent en aide aux aînés et il est important de garder l’infrastructure en bon état. »

Selon Pierre Breton, 600 000 $ ont déjà été investis auprès des aînés dans la circonscription de Shefford depuis quatre ans.