Trois événements organisés par la Chambre de commerce Haute-Yamaska ont été certifiés carboneutres.

Trois événements de la Chambre de commerce Haute-Yamaska certifiés carboneutres

Trois des événements de la Chambre de commerce Haute-Yamaska des derniers mois sont certifiés carboneutres par la firme Environnement LCL inc. de Granby. Les émissions de CO2 du Gala des Prix Distinctions, du tournoi de golf et du Souper tournant ont été compensées par la plantation de 64 arbres.

L’entreprise granbyenne Environnement LCL inc. a dressé dans les derniers mois un portrait de l’empreinte écologique de trois événements de la Chambre de commerce Haute-Yamaska. Il a ainsi été possible de déterminer que ces trois événements ont été à l’origine de l’émission de 3963 kilos de CO2.

Rapport

En matière d’envergure et d’émissions de gaz polluants, le Gala des Prix Distinctions qui se tenait le 25 mai dernier à l’Hôtel Castel & Spa Confort arrive en première place. Les 450 personnes qui se sont déplacées pour l’événement ont été à l’origine de l’émission de 1841 kilos de CO2, selon le rapport d’Environnement LCL dont La Voix de l’Est a pu obtenir copie.

En seconde place, le tournoi de golf du 20 septembre dernier au golf Miner a émis 1132 kilos de CO2. Plus d’une centaine de personnes y ont pris part.

Finalement, les 84 participants du Souper tournant interassociations qui s’est déroulé le 1er novembre au pub McIntosh de Bromont ont libéré pour leur part 990 kilos de CO2. Pour en arriver à ces résultats, les employés d’Environnement LCL récoltaient plusieurs informations dès l’entrée des visiteurs. Comme l’explique le rapport de chacun des événements, le nombre de kilomètres parcourus pour se rendre à destination, le type de véhicule utilisé et le nombre de passagers transportés permettent de dresser le bilan environnemental des participants.

Covoiturage

La Gala a attiré 70 % des participants des trois événements, mais n’est responsable que de 46 % des émissions de CO2. Cette différence importante s’explique par un plus grand usage du covoiturage pour se rendre au centre des congrès de l’hôtel Castel. Sept visiteurs sur dix ont embarqué des passagers dans leur véhicule alors qu’on observe un portrait tout à fait contraire pour les autres événements. Pour le tournoi de golf et le Souper tournant, 95 % et 92 % des participants sont venus seuls.

Aucun de ces 642 participants n’a utilisé de transport en commun et seule une poignée d’entre eux ont utilisé un véhicule électrique. Les distances moyennes aller-retour parcourues par les participants, selon l’événement, variaient entre 30 et 49 kilomètres.

Ces « activités émettrices directes », selon l’appellation de la firme environnementale (le transport), sont la principale source d’émissions de tels événements et sont responsables de 95 % de la pollution. Peu importe les lieux, les experts estiment que le chauffage, la climatisation et la consommation électrique générale ne sont responsables que de 5 % de la pollution totale d’un événement. Le même portrait s’applique à la pollution émise par les organisateurs qui s’avère minime, mais qui a tout de même été pris en compte aux fins de l’étude.

Plantation

Ayant ces données en main, Environnement LCL s’assurera que ces émissions calculées soient compensées par la plantation d’arbres dans le Nord québécois, comme l’explique le président de l’entreprise Samuel Trépanier. « Notre expertise c’est de calculer les émissions de gaz pour les événements, ensuite on fait affaire avec des sous-traitants pour la plantation. C’est eux aussi qui déterminent le nombre d’arbres à planter selon le constat. » M. Trépanier ignorait toutefois l’endroit précis où seront plantés ces arbres et quelle sera leur essence.

Grâce à la plantation des arbres, ces trois événements de la Chambre de commerce sont certifiés « carboneutres » par Environnement LCL. La certification n’en est qu’à ses débuts, mais Samuel Trépanier explique que l’entreprise tentera de la faire connaître davantage dans les prochains mois afin que d’autres entreprises ou organismes emboitent le pas à leur tour.