Un incendie a causé de très lourds dommages à un duplex situé au 41, rue Sainte-Thérèse, à Granby.

Trois blessés dans un incendie à Granby

Un incendie a très lourdement endommagé un duplex de la rue Sainte-Thérèse, dimanche midi, à Granby. Trois personnes ont été hospitalisées, mais on ne craindrait pas pour leur vie.

Les pompiers ont été appelés par des témoins qui voyaient une épaisse fumée sortir d’une rallonge du duplex, là où se trouve l’atelier du propriétaire. 

Un voisin et un résident du secteur sont allés porter secours au propriétaire dans son atelier. Le voisin s’est rendu en premier sur les lieux.

Puis, en sortant pour aller travailler, un homme habitant sur la rue Guy a entendu des cris. 

« J’ai vu la fumée et j’ai appelé tout de suite les pompiers, raconte ce dernier. Je me suis déplacé vers là pour voir si quelqu’un avait besoin d’aide parce que j’entendais crier. Une personne était inconsciente au début et, quand on l’a sorti, elle a repris conscience. »

Le propriétaire et sa conjointe ont été transportés à l’hôpital. Le voisin direct a lui aussi été incommodé par la fumée et a été amené à l’hôpital par les paramédics. Cependant, le chef aux opérations incendie, Bruce Judge, en savait très peu sur la gravité des blessures.

Un pompier a également dû prendre le chemin de l’hôpital puisqu’il ne se sentait pas bien. Il ne s’agit toutefois pas d’un accident de travail, assure le chef aux opérations. 

Deux chats sauvés

Sur les lieux, la locataire du logement du deuxième étage était en pleurs. « Je ne sais pas ce qui s’est passé, confie-t-elle. Ma fille m’a appelée pour me dire que le feu était pogné chez moi. Je venais de partir de chez nous en plus. »

La dame s’inquiétait particulièrement pour ses deux chats, prisonniers de l’appartement. Heureusement, les pompiers avaient été avisés et les recherches ont permis de leur porter secours. L’un des félins a davantage été incommodé par la fumée, mais les sapeurs lui ont administré de l’oxygène grâce aux masques adaptés pour les animaux­, souligne le chef Judge.

Les pompiers ont sauvé du duplex en flammes les deux chats de la locataire du logement du deuxième étage.

Enquête en cours

L’incendie a été maîtrisé vers 13 h 15. Environ 35 pompiers sont intervenus sur les lieux. Ils ont réussi à éviter que les bâtiments voisins soient endommagés. On ne peut pas en dire autant du duplex situé au 41, Sainte-Thérèse puisque le feu s’est rapidement répandu dans l’immeuble.

« Les dommages sont très très lourds », indique le chef Judge. Les assurances détermineront s’il s’agit d’une perte totale. 

La partie arrière du bâtiment, où était situé l’atelier personnel du propriétaire — il y travaillait le bois — a été complètement détruite. C’est à cet endroit que le feu a pris naissance avec violence.

«J’aimerais féliciter les pompiers pour leur travail, a-t-il tenu à dire. Avec le feu intense, ce n’était pas évident. C’était un travail exceptionnel­ de leur part.»

Quant à la cause de l’incendie, l’enquête est en cours. Chose certaine, il ne s’agit pas d’un incendie criminel.

Les trois sinistrés ont été pris en charge par la Croix-Rouge canadienne. 

L’Unité de sauvetage de la Haute-Yamaska, présente sur place, a notamment apporté un peu de chaleur (soupes, café...) aux pompiers ayant combattu le brasier.