Les perquisitions ont eu lieu hier en milieu d'avant-midi dans des résidences, des garages et des terrains privés du 6e et du 8e Rang, à Saint-Valérien.

Trois arrestations et saisie de 450 plants de pot

La division des enquêtes régionales de la Montérégie, épaulée par les policiers de la Sûreté du Québec des postes des MRC des Maskoutains et de la Haute-Yamaska, ont procédé hier au démantèlement d'un réseau de production de cannabis dans les secteurs de Saint-Valérien-de-Milton et de Roxton Pond. Trois personnes ont été arrêtées et comparaîtront aujourd'hui au palais de justice de Saint-Hyacinthe.
Les perquisitions ont eu lieu hier en milieu d'avant-midi dans des résidences, des garages et des terrains privés du 6e et du 8e Rang, à Saint-Valérien, où ont été arrêtés une femme de 69 ans et deux hommes au début de la cinquantaine. Ceux-ci seront accusés de production de cannabis, mais d'autres accusations pourraient être déposées contre eux, a indiqué Ingrid Asselin, porte-parole de la Sûreté du Québec.
Les policiers ont également perquisitionné deux autres bâtiments du 6e Rang, cette fois à Roxton Pond.
La SQ dresse un bilan provisoire de 450 plants de cannabis saisis, ainsi qu'un véhicule agricole qui pourrait être volé de même qu'une arme à feu.
L'intervention de 25 policiers, d'un maître chien et du service de l'identité judiciaire a été requise.
L'opération policière s'est tenue hier dans le cadre du programme Cisaille, à la suite d'une enquête démontrant que le réseau ciblé produisait du cannabis depuis quelques années pour en faire le trafic. Des informations du public ont notamment contribué à faire avancer cette enquête.