Les membres de Team Arctic Wings, Nicolas Robert, Anthony Landes-Forcier et Noémie Garcia comptent rallier le départ de l’aventure proposée par Red Bull.

Traverser l’Europe avec 24 canettes de Red Bull

Parcourir l’Europe en une semaine avec pour seule monnaie d’échange 24 canettes de boisson énergisante Red Bull. C’est le défi que souhaite relever le Bromontois Anthony Landes-Forcier. Afin de faire partie des 203 trios sélectionnés à travers le globe, le jeune universitaire ainsi que ses deux acolytes doivent recueillir le plus de votes possible d’ici mardi soir.

L’entreprise Red Bull fait sa renommée depuis des années en s’affiliant à des événements à la fois déjantés et extrêmes où l’adrénaline est reine. La marque aux taureaux rouges continue dans cette lignée en proposant « Can You Make It ? ». Une aventure que Team Arctic Wings a bien l’intention de boucler du 10 au 17 avril. 

« On a entendu parler du défi par un ami qui est ambassadeur de marque Red Bull. C’est une expérience qui se présente une seule fois dans une vie. On ne peut pas passer à côté d’une chance comme ça. On est vraiment aventuriers. On aime l’adrénaline. Sortir des sentiers battus, de notre zone de confort. C’est le genre de voyage qui cadre parfaitement avec notre personnalité », a confié l’étudiant en communication marketing à l’Université du Québec à Montréal (UQAM).

En fait, le concept est simple. Dépouillés de leurs cartes bancaires, de leur argent et de leur cellulaire personnel, les participants devront sillonner le Vieux Continent pour rallier l’arrivée à Amsterdam, aux Pays-Bas. Les groupes seront répartis à travers l’Europe et s’élanceront dans l’inconnu à partir de cinq villes : Madrid, Budapest, Manchester, Stockholm et Rome.

Troc et réseaux sociaux

Durant cette épopée, les trios devront se rendre à un minimum de six points de contrôle. Pas question d’obtenir de l’argent de quelque façon que ce soit pendant le périple. Seul le troc des précieuses canettes est permis pour se nourrir, se loger et se déplacer. Un téléphone intelligent remis tout juste avant le départ aux candidats leur permettra de diffuser en ligne des photos et vidéos de la bande prouvant sa progression. 

Les participants devront également accomplir une série de tâches. Red Bull décrit cette partie de l’odyssée comme un mélange de « chasse au trésor et une liste de choses à faire avant de mourir. [...] Il s’agit d’activités que les équipes peuvent réaliser à tout moment durant le concours. »

Des points seront attribués aux groupes sur la base des partages « J’aime » sur les réseaux sociaux durant le voyage. La grande équipe gagnante sera celle qui aura cumulé le meilleur pointage dans trois sphères : interactions sociales, points de contrôle et aventure. Les vainqueurs remporteront une bourse d’environ 13 300 $ (8500 euros) par personne pour un voyage ultérieur. Ceux qui termineront au second rang disposeront quant à eux d’un budget avoisinant 1600 $ (1000 euros) par individu pour un éventuel périple.

Adrénaline

Anthony Landes-Forcier et ses coéquipiers Noémie Garcia et Nicolas Robert ne sont même pas sur la ligne de départ que l’adrénaline est déjà à son comble afin d’attirer l’attention de Red Bull. 

En fait, seul le quart des candidats sera finaliste dans chacun des 60 pays ciblés par la compagnie autrichienne. Un jury les départagera selon le nombre de votes reçus ainsi que divers critères. « (...) À travers le Canada, on ne sera que trois [équipes] à pouvoir partir. Il faut se démarquer par notre énergie, notre charme et notre aspect aventurier », a indiqué le Bromontois. 

Et bien que l’idée de relever ce défi hors du commun ait germé il y a un mois, ce n’est que la veille de la date butoir des inscriptions, la semaine dernière, que le trio a finalement plongé. « On retardait toujours le moment de tourner notre vidéo parce qu’on voulait bien faire les choses. On ne regrette pas de s’être lancés parce qu’en ce moment, on est deuxièmes au Canada pour le nombre de votes. C’est génial tout le support de la population en aussi peu de temps. Les gens comprennent l’ampleur du défi et notre volonté d’y participer. »

S’il fait partie de l’aventure, Anthony Landes-Forcier s’attend à en voir de toutes les couleurs durant ce voyage qui s’annonce peu banal. « Il faut un minimum d’aptitudes physiques pour tenir le coup une semaine avec un minimum de sommeil et de nourriture. Il y a aussi un gros enjeu psychologique de s’investir dans un voyage comme celui-là. Ce sera un gros travail d’équipe », a-t-il fait valoir. 

Alors que se profile la fin de la mise en candidature initiale, le jeune globe-trotteur croit plus que jamais aux chances de son groupe d’être sélectionné. « On forme vraiment un bon trio. On se complète vraiment bien. On a la drive pour réussir, a-t-il dit. On vit au quotidien à 100 miles à l’heure. »

En début de soirée lundi, Team Arctic Wings avait obtenu plus de 2700 votes. Vous pouvez retrouver leur candidature via le canyoumakeit.redbull.com/fr-fr/applications/10540